Société

Une ancienne ouvrière qui a fondé une société fournissant à Apple, Samsung et d'autres géants technologiques des écrans tactiles est devenue la femme la plus riche de Chine selon la presse, avec une fortune estimée à plus de 8 milliards de dollars (environ 7,4 milliards d'euros).

La richesse de Zhou Qunfei, PDG de l'entreprise Lens Technology basée à Hunan, a bondi après l'entrée de la compagnie sur la Bourse de Shenzhen le mois dernier, où ses actions ont gagné la limite maximale de 10% durant dix jours consécutifs.

Elle a remporté le titre mardi, selon le magazine Forbes.

Zhou a été ouvrière dans une usine qui fabriquait des écrans pour téléphones mobiles avant de lancer sa propre entreprise en 2003.

A 45 ans, elle détient désormais une participation de 89% dans la société, qui compte plus de 80.000 employés et a un chiffre d'affaires de 3,3 milliards de dollars en 2013, selon Bloomberg.

Sa fortune était de 7,6 milliards de dollars mardi, avant que les actions ne prennent encore 10% mercredi.

L'entreprise Lens fabrique principalement des écrans tactiles pour téléphones mobiles, ordinateurs et appareils photos. Selon le South China Morning Post de Hong Kong, ses écrans sont utilisés par près de 21% des smartphones dans le monde.

Le boom économique sans précédent de la Chine en a fait la deuxième plus grande puissance économique du monde et a sorti des centaines de millions de personnes de la pauvreté, mais a aussi créé d'énormes disparités de revenus et de la corruption endémique.

Le nombre de milliardaires en dollars en Chine continentale est de 300 en 2013, selon le Hurun Post, un éditeur de luxueux magazines.