Société

Le supplément "Quid" de ce week-end a partagé quatre tranches de vie contrastées de retraités qui ont donné un second souffle à leur vie.

Christian Jacques s’est remis à travailler pour son propre compte il y a un an

C’est dans un luxueux hôtel en face de la Gare Centrale de Bruxelles que nous rencontrons Christian Jacques et sa femme Marie-Louise. Ce lundi, ils sont à la capitale pour un voyage d’affaires. Demain, ils s’envolent pour Barcelone afin de revoir un ami. Il y a quelques jours, ils étaient en Asie pour assister à une conférence. A croire que ce duo de retraités, qui vit aujourd’hui dans le New-Jersey près de New-York, passe plus de temps dans les airs que sur la terre…

Des années de bonheur supplémentaires

Christian a démarré sa carrière en tant que médecin spécialisé en hématologie et en oncologie. Après 10 ans dans le domaine hospitalier, il rejoint Marie-Louise à Paris et se lance dans le secteur de l’industrie pharmaceutique, qui l’emmènera d’ailleurs outre-Atlantique. En 20 ans d’expérience, il a enregistré des composés de médicaments qui ont révolutionné le traitement du cancer. "Ce que j’ai adoré dans ma carrière", explique-t-il, "c’est de donner accès à de nouveaux médicaments. Avec mes équipes, nous offrions des années de vie et de bonheur supplémentaires aux malades. C’est extraordinairement motivant !"

Du temps libre, enfin !

En novembre 2015, cet addict du travail décide d’arrêter de travailler, mais… "je voulais conserver une activité intellectuelle avec un rythme de vie plus calme. Et surtout, je voulais faire ce que j’avais envie : me concentrer sur la science et analyser les données."

Le lendemain de sa retraite (ou presque), Christian se remet donc au boulot en rejoignant la société de consultance en pharmacie et biotechnologie, fondée quelques années plus tôt par Marie-Louise. "Depuis que je suis à la retraite, j’organise mes journées comme je l’entends, sans les contraintes des interminables réunions", rigole-t-il, en ajoutant : "vous allez rire, mais je travaille peut-être moins en nombre d’heures, mais mieux en termes de qualité." Désormais, avec sa femme, après le boulot (un créneau horaire qu’il ne connaissait pas avant, puisque le travail ne finissait jamais), il assiste à des concerts, va à l’opéra, au théâtre, au cinéma. "Notre qualité de vie a changé du tout au tout !"

Travailler autrement

Mais pourquoi se remettre à travailler quand on a déjà travaillé toute sa vie ? "Avec Marie-Louise, on s’est toujours fixé des projets ambitieux. Notre credo a toujours été : ‘Sky is the limit’. Dès que l’un de nous deux avait une opportunité professionnelle, on sautait dessus ensemble." Et voilà qu’aujourd’hui, ce Belge qui ne pensait jamais vivre aux Etats-Unis y passe le plus clair de son temps… "Faut-il arrêter de travailler pour profiter de la vie ? Ma réponse est non, il faut travailler autrement", complète-t-il.

Se réinventer encore et encore

Avec la création de cette société, Marie-Louise et Christian semblent démarrer une enième vie : "Tout au long de notre vie, on s’est réinventés", explique Marie-Louise, "notre choix de vie actuel s’inscrit dans notre évolution naturelle". Et Christian d’ajouter : "La retraite, ce n’est pas un arrêt ni un terminus, ce n’est pas non plus une sentence de mort ou de pré-mort. C’est juste un moment où on est amené à réfléchir sur la nouvelle direction que l’on veut donner à sa vie. C’est l’occasion rêvée de reprendre le contrôle de sa vie et de faire ce qu’on n’a pas pu faire avant, en la rendant tout aussi agréable que la précédente". Comme le ciel, pour ce couple de retraités, la vie pleine de surprises ne semble pas avoir non plus de limites…


Ce dossier est à découvrir en intégralité dans le supplément "Quid" de ce week-end.