Société La chaîne Youtube "Belgique : "Would you react ?" ("Réagiriez-vous ?") a encore frappé. Cette fois, le groupe de jeunes s'est attaqué aux réactions des passagers dans le métro bruxellois face à un homme qui agresse verbalement une jeune femme. Et le résultat de l'expérience est étonnant.


En moins de 24h, la vidéo a déjà été vue plus de 194.000 fois. Le pitch est simple : un acteur fait mine d'entrer en contact avec une jeune femme, elle aussi actrice. Il la complimente sur son physique, lui demande où elle s'arrête. La jeune femme ne voulant pas répondre, détourne le regard. C'est là que les choses s'enveniment. L'"agresseur" monte le ton et commence à insulter son interlocutrice devant les autres navetteurs et va jusqu'à la menacer. L'acteur interagit avec les hommes à côté de lui " C'est ton genre ?", " Tu ne trouves pas qu'elle s'habille comme une p*te ?". Surprise : aucun homme autour ne réagit face aux agressions verbales. Pire, certains encouragent le comédien-agresseur.

Il aura fallu attendre le dernier essai pour qu'un homme prenne la défense de la comédienne. Aucun homme sauf... des femmes ! Ce sont en effet ces dernières qui se sont systématiquement interposées entre l'agresseur et l'agressée, allant jusqu'à descendre au même arrêt que l'actrice pour l'aider à rester en sécurité. 

A la fin de l'expérimentation, la comédienne en tire un bilan mitigé : " ce que je vais retenir de cette expérience c'est que ce sont beaucoup plus les femmes qui réagissaient plutôt que les hommes. Et je trouvais ça choquant". Elle ajoute que " c'est très désagréable, je me suis sentie comme violée. Je remercie tous ceux qui ont réagi pour moi, qui m'ont défendue et qui sont carrément descendus du métro pour me ramener chez moi".

Pourquoi les femmes réagissent plus vite que les hommes ? Selon les concepteurs de la vidéo cachée, ce serait parce que les filles savent exactement ce que c'est que de se faire harceler.  Elles interviennent donc plus rapidement.

Selon l'acteur qui a participé à l'expérience, la tâche la plus dure incombe à la première personne qui décide de s'interposer. Il espère également faire changer les mentalités grâce à cette vidéo. Comment éviter ce genre de comportement selon lui ? " Tout simplement en étant la première personne."