Société

Une action de Plan International organisée à l'occasion de la journée internationale de la fille de mercredi a permis à plus de 500 filles, dont sept en Belgique, de prendre la parole, à des niveaux de pouvoir divers et dans 60 pays différents, afin de mobiliser le public en faveur de l'égalité des genres. Des jeunes femmes belges âgées entre 15 et 24 ans ont pris la place de dirigeants politiques, académiques, médiatiques, d'entreprises... afin d'imposer leurs idées, dont elles ont débattu avec l'association au préalable. "Girls Takeovers" a pour but de "rappeler que les filles n'ont toujours pas le même statut que les garçons. Y compris chez nous", souligne Plan International Belgique, qui met la défense des droits des filles au cœur de son action.

Mercredi, Diane Delava, âgée de 23 ans, remplace le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders lors d'une réunion de travail à son cabinet axée sur la protection des filles dans les conflits armés.

Il en a été de même pour le ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo, le CEO de la Fédération belge de football Koen De Brabander, les recteurs de l'Université de Mons Calogero Conti et d'Anvers Herman Van Goethem, la rédactrice en chef de Bel RTL Barbara Mertens, le directeur des programmes de VTM Ricus Jansegers et Gert Verhulst, du "Gert Late night show", sur la chaîne Vier.