Société

Aux États-Unis, malgré les multiples fusillades qui ont endeuillé des dizaines de familles, la marque d'armes Beretta ne recule devant rien pour faire la promotion de ses produits.

La filiale américaine de la marque italienne a posté fin janvier sur Facebook une vidéo dont le contenu a choqué les internautes. Intitulée "Presley et son nouveau Beretta", la vidéo dévoile l’émotion d’une jeune fille devant son nouveau fusil 686 Silver Pigeon, comme l'explique l'article de Madame Figaro.

"Elle déballe le coffret Beretta. Et sa réaction va vous faire pleurer", est-il écrit sans aucune gêne dans le post de la marque. La vidéo est effectivement à pleurer… mais davantage de tristesse que de joie.

Dans la vidéo marquée du hashtag "BerretaJoy", on aperçoit la jeune Américaine ouvrir un long carton. "Oh mon dieu, c’est fou", crie-t-elle hystérique. "Ouvre-le !" lui disent ses parents. "Oh, j’en ai le souffle coupé", s'émeut Presley en découvrant le contenu du coffret. L'adolescente fond alors en larmes et remercie ses parents apparemment très fiers de leur surprise. "Je crois qu’on a trouvé le modèle à ta taille", explique le père.

Naturellement, la réaction des internautes ne s'est pas fait attendre. Scandalisés par la démarche de la marque Beretta, les abonnés de sa page Facebook ont commenté la vidéo en toute franchise. "Ce message est horrible. Les enfants pleurent pour des chiots ou pour un nouveau jeu, ou un beau cadeau, mais pas pour une arme", écrit Katya Longhi. "Quel horrible cadeau pour un enfant. Pas étonnant que les Etats-Unis ont élu un malade mental fasciste avec des problèmes de coiffure", ajoute Grumpy French. 

"J'ai souhaité jusqu'à la fin que ce soit une guitare, un clavier de piano ou un snowboard", regrette Valeria Milito. "C'est vrai Beretta, sa réaction dans la vidéo m'a fait pleurer...", conclut un autre internaute en évoquant avec ironie le fait que la réaction de la jeune fille fasse pleurer de tristesse plutôt que de joie.


En 2015, 372 fusillades de masse ont été enregistrées aux États-Unis, faisant 475 morts et 1870 blessés, selon les chiffres de Mass Shooting Tracker.