La référence à Dieu supprimée de la Loi scoute

Belga Publié le - Mis à jour le

Société

Cette reformulation gomme la référence à Dieu, ainsi qu'un nouveau texte de Promesse, afin de "donner à nouveau toute leur place aux valeurs", indique la Fédération des Scouts Baden-Powell de Belgique dans un communiqué.

Quatre des dix articles composant la Loi scoute, qui était en vigueur depuis 1984, ont ainsi été adaptés. Le changement le plus conséquent concerne l'article 4: "Le scout se veut frère de tous, il cherche Dieu", qui est remplacé par "Le scout est solidaire et est un frère pour tous". La référence à Dieu est donc supprimée. Les trois autres articles légèrement modifiés sont: l'article 1 ("Le scout fait et mérite confiance" - au lieu de "mérite et fait confiance"), l'article 3 ("Le scout rend service et agit pour un monde plus juste" - au lieu d'"agit pour la justice") et l'article 10 ("Le scout respecte son corps et développe son esprit" - au lieu de "développe son corps et son esprit"). Aucun texte de référence n'existait jusqu'à présent pour la Promesse scoute.

L'assemblée a opté pour la formule suivante: "Je souhaite, en mon âme et conscience, me joindre à la fraternité scoute mondiale, rendre le monde meilleur et participer à la construction de la paix. Je m'engage, à travers mon épanouissement personnel, social et spirituel, à vivre, chaque jour, au mieux, les valeurs de la Loi scoute." Celle-ci pourra être adaptée selon les convictions religieuses de chacun.

Déception de Monseigneur Kockerols

Monseigneur Kockerols, l'évêque référendaire pour la pastorale des jeunes et évêque auxiliaire de Bruxelles, s'est déclaré "déçu" de la suppression de la référence à Dieu dans la loi scoute, votée vendredi soir par l'assemblée générale de la Fédération des Scouts.

"La seule véritable modification au texte de la Loi scoute est d'en retirer la mention évoquant la recherche de Dieu. Celle-ci dérangeait-elle donc à ce point qu'elle devait être soumise au vote? Je ne peux qu'être déçu d'une telle évolution", réagit l'évêque samedi. "Cela dit, la question de l'avenir des liens entre les unités scoutes et les paroisses reste posée et je souhaite réitérer mon appel à un dialogue constructif entre elles", ajoute-t-il.

Vendredi soir, l'assemblée fédérale des Scouts, réunie à Louvain-la-Neuve, a adopté une reformulation du texte de la Loi scoute, qui gomme la référence à Dieu, ainsi qu'un nouveau texte de Promesse, afin de "donner à nouveau toute leur place aux valeurs".

Publicité clickBoxBanner