Société

Le Sud de l'Argentine et du Chili ont pu assister dimanche à une éclipse annulaire de Soleil, un "anneau de feu" autour du disque noir de la Lune, qui est ensuite apparu dans le ciel d'Afrique centrale et australe.

Le phénomène a été observé à partir de 09H23 (12H23 GMT), principalement dans la province de Chubut, région de la Patagonie argentine, à plus de 1.900 km au sud de Buenos Aires.

Là, plus d'une centaines de spécialistes, amateurs et touristes s'étaient déplacés jusqu'à Sarmiento, ville pétrolière, pour voir jusqu'à 97% du Soleil masqué par la Lune.

"J'ai déjà vu six éclipses annulaires et elles sont toutes différentes", a raconté à l'AFP Josep Masalles Roman, venu exprès de Barcelone en Espagne, fier des photos de 24 éclipses prises aux quatre coins du monde.

Une éclipse annulaire se produit lorsque la Lune passe devant le Soleil mais est trop loin de la Terre pour le masquer intégralement.

Munis de téléscopes, lentilles spéciales et accessoires bricolés avec du carton, des dizaines de curieux ont applaudi en voyant la Lune s'approcher du Soleil.

La Lune devait mettre deux heures à traverser le soleil mais l'éclipse annulaire, elle, n'est visible qu'environ une minute. Ce moment tant attendu devait être optimal à 13H37 GMT en Argentine.

Elle devait être à son maximum en pleine mer avec un spectacle uniquement visible des "navires qui se trouveront au bon endroit au bon moment", selon Terry Moseley de l'Association astronomique irlandaise (IAA), qui rappelle qu'il ne faut pas regarder ce spectacle sans lunettes spéciales.

Elle a atteint ensuite l'Afrique par l'Angola et la ville côtière de Benguela vers 15H15 GMT, son voyage se poursuivant en Zambie et en République démocratique du Congo jusqu'au coucher du soleil.

A Luanda, la capitale angolaise, l'éclipse a été observée par un public réduit mais ravi.

"C'est un phénomène qui se reproduit rarement, c'est pour cela nous sommes venus en famille", s'est réjoui Timoteo Mputu.

"C'est la première fois que j'assiste à ce phénomène. Je suis très contente mais je n'arrive pas à bien l'observer car ça me fait mal aux yeux !", a déclaré une autre spectactrice, Providencia Luzolo.