Le sang de Saint Janvier s'est mystérieusement liquéfié

AFP Publié le - Mis à jour le

Société

La liquéfaction s'est répétée mercredi matin à l'heure prévue dans la cathédrale de Naples, a-t-on appris auprès de l'Eglise locale. Le 19 septembre, date anniversaire du martyre de l'an 305. Comme chaque année (ainsi qu'à 2 autres dates) les fioles contenant le sang sont approchées de sa dépouille... ce qui provoque le phénomène.

Le petit reliquaire contenant deux ampoules du sang du patron de Naples et de la Campanie a été aussitôt exposée par le cardinal de Naples, Mgr Crescenzio Sepe. Le maire de Naples, Luigi De Magistris (centre-gauche), a été l'un des premiers à défiler pour poser ses lèvres sur le précieux réceptacle.

L'annonce de la nouvelle liquéfaction du sang de "San Gennaro" a été accueillie dans la cathédrale par des applaudissements d'une petite foule de fidèles, dont une douzaine de détenus qui avaient obtenu une permission spéciale pour assister au "miracle". Des Napolitains avaient commencé à accourir aux premières heures du jour pour voir s'il se produirait bien. Ce qui est présenté comme un "miracle" a été aussitôt annoncé sur des réseaux sociaux comme Facebook.

La liquéfaction du sang de saint Janvier constitue un sujet de controverse et d'étonnement. Le phénomène bien réel se produit depuis des siècles. Les Napolitains, très religieux et volontiers superstitieux, rendent un culte à Saint Janvier, un saint des premiers siècles du christianisme.

Il est né vers 270 à Naples et a été évêque de Bénévent en 302 dans la région de Naples. Dès le début du Vème siècle, les Napolitains vénéraient ses reliques.

Publicité clickBoxBanner