Société Partir faire le tour du monde, qui dirait non? Mais à quel prix ?

Certains habitants des pays d'Asie du Sud-Est s'indignent, sur les réseaux sociaux, de voir naître une nouvelle sorte de touristes : les "Begpackers". Un nom dérivé du terme "Backpackers", désignant ces jeunes qui voyagent en sac à dos et du verbe "to beg", mendier en anglais. Ces vacanciers mendient auprès de la population locale dans un seul but: voyager, expose Les Observateurs.

Une utilisatrice de Twitter se révolte sur la toile lorsqu'elle croise quatre Caucasiens, à Tampines, à l'est de Singapour, en train de mendier pour financer leur tour du monde. Les mendiants que les habitants de cette partie du globe ont l'habitude de voir demandent de l'argent pour se nourrir, non pour se payer un voyage, ce qui considéré comme quelque chose de luxueux.


Sur la photo partagée sur Twitter, un couple de touristes vend des cartes postales à ras du sol, avec un carton sur lequel est indiqué "Support our trip around the world" (Soutenez notre tour du monde). On peut remarquer que les touristes ne dissimulent en rien leur "fortune" en laissant à côté d'eux leur appareil photo.


© Capture d'écran/DR

Deux autres personnes, non loin du premier couple, chantent et jouent de la musique avec une affiche portant le même message.


© Capture d'écran/DR