Société

Contrairement aux croyances, ce n’est pas parce que les Italiens sont considérés comme citoyens au sang chaud qu’ils sont moins timides! Au nord de l’Europe, par contre…

L’étude est réalisée par Durex. La société de préservatifs a profité de son expertise pour décrypter le comportement sexuel de plus de 300 000 personnes. On y découvre entre autre que la voiture reste le lieu privilégié des galipettes en dehors de chez soi, que les filles font l’amour plus tôt que les garçons, mais surtout que l’âge de la première fois varie d’un pays à l’autre…

Pour contrer les stéréotypes, l’étude dévoile qu’il fait bien plus chaud qu’on ne le pense au Nord. Les jeunes Islandais sont en effet les plus précoces en matière de rapports sexuels, à 15 ans et demi en moyenne. Ils devancent ainsi de peu les Allemands (15,9 ans), les Suédois et les Norvégiens (16 ans). Chez nous en Belgique, ainsi qu’en France, l’âge moyen est déjà plus élevé. Les ados découvrent les joies de la couettes dès leurs 17 ans.

Les plus tardifs? D’après cette étude, on constate qu’au Sud, les jeunes sont plus patients. Les Italiens attendent leurs 18 ans pour passer à l’acte. Ils sont suivis par les Turcs (17,9 ans), les Espagnols (17,5 ans), les Croates (17,3 ans).

Les moins pressés dans le monde?

En dehors de l’Europe, les chiffres varient également d’une région à l’autre. Si la première fois des Néozélandais et des Australiens se situe aux alentours des 16 ans et demi, les Canadiens et les Américains sont plus timides avec une moyenne de 17 ans. Par contre, en Inde, les jeunes franchissent le pas bien plus tardivement: 20 ans! Les Chinois attendent d’avoir 18 ans et les Vietnamiens 19 ans et demi.

Des chiffres qu’il serait intéressant de mettre en corrélation avec le fonctionnement de la société dans chacun de ces pays. Éducation, valeurs, traditions, climat, diffèrent évidemment d’une région à l’autre du globe…