Société

Pour la série "Dans le secret des lieux", LaLibre.be avait réalisé un reportage auprès du fossoyeur du cimetière de Perwez, Manu Biston. A l'occasion de la fête des morts de ce jeudi 2 novembre, nous vous proposons de vous replonger dans cette lecture, faite d'anecdotes et de surprises.

En ce début d’après-midi, les allées du cimetière de Perwez, dans le Brabant wallon, sont désertes tant le soleil tape. Dans son local, profitant de l’accalmie, Manu Biston s’attelle à quelques tâches administratives. "Eh oui, c’est ça aussi le travail de fossoyeur", lance-t-il, en refermant son classeur. "Il y a quelques années, les plans n’étaient quasiment pas mis à jour. A la rigueur, on enterrait à l'aveugle, sans se soucier de la présence d’autres corps sous terre."


La suite de ce reportage richement illustré est réservée à nos abonnés.