Société

Depuis quelques jours, l'histoire incroyable d'une petite fille de 8 ans, soi-disant retrouvée avec des singes dans le nord de l'Inde, fait le tour du monde.

Depuis lors, les médias indiens, dont le Indian Express, tentent de freiner les émois en livrant le témoignage du chef de police qui a retrouvé la fillette.

"Elle n'était pas nue, il n'y avait pas de singes et elle n'utilisait pas ses mains pour marcher. Je ne sais pas comment ces histoires se sont répandues", a déclaré le chef de police Sarvajeet Yadav.

Ce témoignage vient se confronter à la version rapidement partagée du DailyMail selon laquelle la jeune fille marchait à quatre pattes et était entourée de singes.

Retrouvée le 24 janvier dernier suite à un appel d'urgence, la jeune fille (qui aurait en réalité 11 ans) a été prise en charge par des médecins et un service psychiatrique approprié. 

"Nous pensons qu'elle a été abandonnée par ses parents qui ne pouvaient pas prendre soin d'elle à cause de ses problèmes mentaux", explique le chef de police. Le service en charge de l'enquête a annoncé être sûr à 100% que la jeune fille n'ait pas été sur la route plus de 24 heures. Un élément important qui confirme l'invention de toutes pièces de cette histoire de "Mowgli girl". 

Vite surnommée de cette manière en référence à l'histoire de Rudyard Kipling, "Le livre de la jungle", de nombreuses familles se sont rendues à l'hôpital où la jeune fille a été prise en charge. Quelques-unes lui ont offert des dons et touché ses pieds. 

Le chef de police qui a témoigné pense que l'histoire a été inventée par un sous-inspecteur car la jeune fille cherchait de la nourriture sur le sol et qu'elle était effrayée à l'arrivée des premiers secours. Le médecin de l'hôpital psychiatrique confirme néanmoins que ce comportement se rapproche logiquement de celui des enfants mentalement malades. 

Désormais, la jeune fille de 11 ans mange et parle normalement. Dès qu'elle sera médicalement indépendante, une équipe d'assistance sociale se chargera de lui retrouver une famille.