Pourquoi tant de dirigeants arabes portent-ils la moustache ?

V. Van Vyve Publié le - Mis à jour le

Société

Saddam Hussein arborait une moustache fournie, à l'instar de Assef Shawkat, beau-frère du président syrien récemment tué. Bachar Al-Assad se contente d'une moustache plus discrète, tout comme le premier ministre irakien, Nouri Al-Maliki, le Monarque du Qatar, Hamad bin Jassim al-Thani ou l'émir du Koweït Sabbah Ahmed Al Sabba. Le Roi Abdallah d'Arabie Saoudite se permet, lui, une certaine fantaisie par rapport à ses homologues, la moustache trouvant un prolongement sur le menton. Quant à Mahmoud Ahmadinejad, qui est musulman mais pas arabe, il porte la barbe.

"Maudite soit ta moustache!", avait osé un un ministre du Koweït à l'adresse d'un collaborateur de Saddam Hussein, se faisant ensuite sévèrement rabroué face à une telle défiance. Cette anecdote démontrerait-elle l'importance de ce choix opéré par de nombreux dirigeants du Moyen-Orient ? Il semble en effet dépasser de loin la motivation purement esthétique.

Deux arguments sacro-saints

La première explication tient au fait que la moustache serait un signe de virilité, explique Slate.fr. La moustache, facteur de fierté pour celui qui la porte, serait dès lors une cible politique : on entend ci et là que des opposants se feraient raser la moustache... Signe d'émasculation suprême ?

Quoiqu'il en soit, la moustache "soigneusement toilettée" fait partie de la culture arabe. A tel point que, sous Saddam Hussein, les membres de l'armée étaient obligés de la porter.

Mais la moustache n'est pas seulement associée à la puissance...

Le second argument que l'on peut avancer va à... rebrousse-poil du premier. Il relève de l'ordre du religieux. Ainsi, certains islamistes motivent leur choix par ce que dit le Coran: le prophète Mohammed aurait demandé aux musulmans de faire pousser leur barbe pour se distinguer de leurs ennemis, les Persans, qui, typiquement, portaient la moustache.

La manière de faire pousser les poils du visage serait dès lors un indicateur permettant de différencier les fidèles selon leur confession. Ainsi, de nombreux islamistes revêtissent la barbe, les baathistes portent quant à eux le plus souvent la moustache alors que les libéraux tendent à privilégier les deux à la fois.

Publicité clickBoxBanner