Société

Le mariage gay a beau être interdit en Russie, une union entre deux femmes a bel et bien été célébrée ce week-end à Saint-Pétersbourg. Mais l'histoire est en réalité plus complexe.

Si cette union a été permise, c'est uniquement parce que l'une des deux femmes est en réalité ... un homme. En effet, sur son passeport, c'est bien le sexe masculin qui est renseigné mais, dans les faits, il s'agit d'une transsexuelle qui suit toujours un traitement hormonal qui lui permettra, à terme, de devenir une femme. Pour Vykhod, l'organisation de défense des droits LGTB (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres), il s'agit donc bien du premier mariage homosexuel autorisé en Russie. "Nous savons que le mariage a uniquement été autorisé parce que l'une des jeunes mariées était un homme selon son passeport mais, de facto, c'était bien celui de deux femmes".

Bien entendu, pour Vitali Milonov, un député local, auteur de la loi interdisant la propagande homosexuelle, il n'est pas question de laisser passer cela. "J'ai l'intention de réclamer l'annulation de ce mariage", peut-on lire sur l'Obs.

Il ne s'agit donc pas d'un quelconque signe d'ouverture de la part de la ville de Saint-Pétersbourg et des autorités russes en général. Pour rappel, la semaine dernière, une société russe n'avait pas hésité à faire enlever un iPhone géant érigé en mémoire de Steve Jobs suite au coming-out de Tim Cook, l'actuel directeur général d'Apple.

Photo d'illustration montrant deux mannequins défilant à Rome sur le thème du mariage gay.