Société A l’heure des réseaux sociaux, quand on ne se parle plus que sur Facebook et Instagram, se retrouver entre copines lors d’une réunion de vente à domicile, c’est recréer du lien.

Cela fait une semaine qu’elle s’y prépare. Qu’elle refait sa liste d’invitées, qu’elle relance ses amies, ses voisines, ses copines, ses sœurs. Une semaine qu’elle se demande comment installer tout ce petit monde autour de la table familiale, jusqu’où pousser les meubles pour plus de confort.

Car pour Angelina, c’est une grande première : ce dimanche (de Pentecôte), elle va accueillir pour la première fois chez elle, à Maurage, une réunion Mylène. Une quoi ? Une réunion de vente directe, durant laquelle une conseillère va présenter à un petit groupe de copines, les dernières nouveautés de la marque de cosmétique (mais pas que), active sur le marché depuis plus de cinquante ans.

"Excusez-moi, je ne suis pas maquillée", s’exclame l’hôtesse en nous ouvrant la porte.

(La suite de ce reportage est réservée à nos abonnés. Vous pouvez également la découvrir dans le supplément "Quid" à l'achat de La Libre)