Un footballeur renvoyé du terrain pour port de signe religieux

BELGA Publié le - Mis à jour le

Société

Un jeune garçon de 11 ans, Singh Bagiana Tajinder, qui joue au football à Hoepertingen, a été exclu du terrain samedi après-midi par un arbitre qui estimait qu'il enfreignait l'interdiction de port de signes religieux pendant un match.

Le jeune garçon de religion sikh portait en effet un patka, un tissu blanc recouvrant sa tête, écrivent lundi Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen.

Le père de Singh Bagiana Tajinder et les parents des autres enfants de son équipe n'acceptent pas l'attitude de l'arbitre pendant le match des minimes.

"Tout se déroulait normalement, chaque joueur s'est présenté à l'arbitre avant le match et il n'y a eu aucune remarque", explique l'entraîneur Flor Tilkens.

"Lorsque les petits joueurs sont à nouveau remontés sur le terrain, Bigiana a été soudainement renvoyé sur le banc. L'arbitre a pointé du doigt le patka, le tissu blanc que le jeune garçon portait pour cacher ses cheveux longs et qui était attaché avec un élastique et pas avec des épingles qui auraient pu être dangereuses".

Le président du club Jo Feytons a appelé le responsable des arbitres pendant le match. Ce dernier lui a confirmé la directive qui interdit le port de "foulard". La direction du club d'Hoepertingen a toutefois décidé de porter plainte auprès de la commission des arbitres et de l'Union royale belge de football.

L'arbitre Tony Spiritus n'a pas souhaité réagir. Armand Caubergs, président de la commission provinciale des arbitres, attend pour sa part le rapport de l'arbitre concerné avant de s'exprimer.

Publicité clickBoxBanner