Société

C'est ce qu'on peut appeler un "fashion faux pas"... La marque américaine de prêt-à-porter Urban Outfitters, connue pour ses collections décalées et volontairement provocatrices, a lancé sur le marché son nouveau T-shirt imprimé du slogan "Depression". Un choix qui n'a pas plus à de nombreux internautes. "La maladie mentale n'est pas une tendance de mode!", "Quand vont-ils enfin comprendre ?", "Comment accepter une telle chose ?", les twittos se sont déchaînés, accusant la marque de banaliser une maladie.


Face à cette avalanche de critiques, la marque n'a pas tardé a répondre. Le T-shirt a été retiré de la vente et elle a présenté desexcuses sur Twitter. "Nous nous excusons auprès de ceux que nous avons offensé (...). Le T-shirt a été enlevé de la vente." . Et Urban Outfitters de préciser : "Le T-shirt a été dessiné par une petite marque nommée Depression".

Une excuse qui pourrait passer... sauf que la marque n'en est pas à son coup d'essai. En 2010, elle mettait en vente le T-shirt "Eat less" ("Mange moins"), accusé d'encourager l'anorexie! En 2012, c'était une étoile à six bras cousue sur la poche d'un prototype de T-shirt qui faisait réagir et lui valait une condamnation de la Ligue Anti-Diffamation de Philadelphie. Raison invoquée : le motif ressemblait étrangement à l'Etoile de David que les juifs étaient contraints de porter durant l'Holocauste.

Choix artistique délibéré ou volonté de provoquer, la marque a en tout cas réussi à faire parler d'elle... Et cela sans dépenser un centime. Elle n'est d'ailleurs pas la seule à jouer cette carte. On se souvient du pull estampillé Chômeur de la marque française Le Léon, vendu à 285€ ou encore des T-shirt "menstruation" d' American Apparel ...