Maui, l’esprit magique d’Aloha

Benjamin Adler Publié le - Mis à jour le

Voyage Petit coin de paradis

L’ESPRIT D’ALOHA N’EST ni une image d’Epinal survendue par des effets de manche publicitaires ni même un mythe exotique surfait, car galvaudé, et encore moins une formule marketing choyée par un Etat vivant principalement du tourisme. De la beauté naturelle de Maui, deuxième île la plus visitée de l’archipel d’Hawaï, se dégage, dès son aéroport à presque ciel ouvert, la générosité et l’hospitalité qui caractérisent l’esprit hawaïen. Avec sa forme en papillon, "l’Ile aux Vallées", formée par deux volcans reliés par une plaine, symbolise par sa diversité le pouvoir de séduction de l’Etat américain le plus fantasmé en Europe. Ah Hawaï ! ses plages, ses volcans, ses hôtels, ses surfeurs, ses eaux cristallines, ses monts, ses cascades : vous en avez rêvé, Maui l’a fait !

Officieusement autoproclamée "Maui no ka ui" ("Maui est la meilleure"), "l’Ile magique" fait cohabiter somptuosité des paysages et calme de sa nature avec les complexes hôteliers des villégiatures plus urbanisées, dont le développement a rayé de la carte les trop peu rentables plantations de canne. Aucune autre île d’Hawaï ne jumelle luxe et simplicité avec autant d’identité. Sur ses 1 883 km², la deuxième plus grande île du 50e Etat américain (quelque 120000 habitants) offre une variété de possibilités touristiques.

Pour les envies de flânerie 4 étoiles et de sorties, la côte ouest, et ses plages de carte postale, comble les attentes. Le port de Lahaina, ancien port baleinier et district historique bien conservé, bourdonne d’activités avec ses galeries d’art, ses restaurants chics et exotiques, ses bars et ses boutiques. Chez la voisine Kaanapali, une plage de 4,8 km, hôtels et resorts de luxe étalent fièrement leurs parcours de golf de classe mondiale au cœur d’un endroit pourtant riche d’histoire. Dans un cadre paradisiaque, mais il est vrai uniformisé par le côté lune de miel de ses hôtels, les plus curieux peuvent y visiter Puu Kekaa ou "Black Rock", lieu sacré de la mythologie autochtone où les âmes des morts ont franchi le royaume du spirituel.

Dans la partie sud de Kaanapali, les villages de baleiniers côtoient des marchés en plein air à l’offre éclectique. Pour rejoindre Lahaina, il est même possible de prendre le Sugar Cane Train qui, entre cannes à sucre et contreforts montagneux, offre un voyage en chemin de fer d’une autre époque. Au Sud-Ouest, dans la baie de Maalaea, près de Kihei, l’îlot de Molokini plante sa splendeur. Ce volcan effondré en plein océan est un spot incontournable de plongée.

Entre décembre et avril, le chenal séparant Maui de l’île de Lanai est fréquenté par les baleines à bosse. De Kaanapali ou Lahaina, offrez-vous donc une excursion pour écouter ou voir plonger dans un lacis d’écumes ces montres des mers assez rares pour être appréciés à leur juste valeur. Jouxtant le volcan de West Maui, la luxuriante Vallée d’Iao, et son pain de sucre, également vaut le détour. Et pas seulement parce qu’elle fut le théâtre de la bataille de Kepaniwai en 1790, décisive pour l’unification de l’archipel.

Avec sa topographie variée, combinant bas-reliefs à l’intérieur des terres et montagnes pentues de haute altitude, Maui abrite au Sud et à l’Est des trésors encore plus splendides, que lui envie Oahu, île principale abritant la capitale Honolulu. A l’ouest d’Hana (voir épinglé), le majestueux Hale’a’kala ("Maison du soleil") et ses sept zones climatiques symbolisent l’exceptionnalité de Maui.

Une route - semée par des plantations d’ananas, de cannes à sucre et de plantes endémiques - mène jusqu’au sommet de 3000 m. De là, on peut rester prostré devant l’immensité de son cratère désertique de 35 km de diamètre ou admirer le lever de soleil, expérience presque divine. Plus grand volcan endormi du monde, Hale’a’kala, en sommeil depuis 200 ans, offre 48 km de sentiers et 900 mètres de dénivelé. Après avoir descendu au fond de la caldera, vous pouvez redescendre le volcan jusqu’à la mer à vélo. Une aventure réservée uniquement aux plus sportifs.

Au nord de la Maison du soleil, entre l’incontournable Paia, son décor de western et ses splendides plages, la discrète et sauvage Peahi abrite un des spots de surf les plus connus de la planète. C’est là que quelques fois par an déferle la vague cyclopéenne la plus grosse du globe, "Jaws". Les vagues peuvent aller jusqu’à 30 mètres de haut et seuls des surfeurs connus invités par les vétérans du spot, dont Laird Hamilton, peuvent essayer de la dompter.

Pour résumer, Maui la meilleure peut seoir aux romantiques, aux aventuriers et aux voyageurs. Ses ressources sont ses atouts de séduction. Ils ne manquent pas. C’est aussi ça l’esprit Aloha.

Publicité clickBoxBanner