La Libre Network présente les enjeux des entreprises qui façonnent l’économie de demain.

Devenir membre

Conventionnelles et austères, les assurances ? Chez Aedes, l’innovation est un état d’esprit !

Aedes - Content Partner Publié le - Mis à jour le

Entreprises

Avec ses polices auto, vélo, incendie et protection juridique, Aedes s’est fait une réputation d’innovateur d’assurances. Portrait d’une PME qui a su bousculer son secteur.

Thierry Ronvaux a créé Aedes en 1997. Cette entreprise basée à la Citadelle de Namur propose des produits d’assurance, de la formation et divers services connexes à ses clients : les courtiers. Son fondateur s’est lancé par passion pour l’entrepreneuriat, et avec la conviction qu’il y avait une place pour un acteur différent au sein d’un secteur déjà marqué par la concentration de grandes compagnies.

Différent, tout (ou presque) l’est dans cette PME namuroise ! Son statut juridique, sa culture d’entreprise, son offre, la simplicité de ses produits, sa relation de proximité avec la clientèle… Sa manière d’aborder son métier d’assureur est pour le moins éloignée des standards auxquels on est habitué. « Dès le début, notre approche a été par et pour le courtier », explique Thierry Ronvaux, administrateur délégué. « Notre actionnariat de départ était ainsi composé de courtiers qui souhaitaient développer une ligne de produits répondant à leurs attentes mais aussi bénéficier d’une qualité de services, et d’une réactivité unique. »

Le poil à gratter des assureurs

Dans les faits, cette réactivité se traduit par exemple par un délai de réponses à faire pâlir certains concurrents. « Nous nous engageons à répondre à toute demande endéans les deux jours ouvrables. Si nous dépassons ce délai, nous versons une pénalité de 25 euros à nos courtiers. Ce type d’engagement nous a permis, au début, de nous définir comme des agitateurs d’assurance. Aucune compagnie sur le marché ne peut tenir nos délais ! »

Thierry Ronvaux n’a visiblement pas froid aux yeux pour bousculer son monde. « Nous voulons montrer qu’on peut faire de l’assurance autrement, être des ‘éthiques assureurs’. Ça impose une remise en question constante mais c’est passionnant ! L’enthousiasme de construire une société innovante qui défend certaines valeurs essentielles et le plaisir de créer de l’emploi, à Namur, dans un cadre unique sont pour moi des moteurs. »

Croissance à deux chiffres

Depuis plusieurs années, la PME affiche une croissance à deux chiffres, dans un secteur pourtant extrêmement concurrentiel et confronté à une réglementation hyper inflationniste.

L’originalité et la simplicité de ses produits expliquent en partie cette évolution. En protection juridique, la Pn1 a reçu le prix Decavi de la meilleure protection juridique du marché. En auto, les produits P constituent la gamme principale. « Nous avons inventé une approche totalement différente car nous assurons non pas en fonction du type de véhicule mais du profil de l’assuré. Peu importe qu’il conduise une Renault ou une Ferrari ! » Les produits en vélo, comme la P-vélo, qui permet aux cyclistes de couvrir l’ensemble des garanties (RC, Omnium, vol, dégâts…), connaissent eux aussi un beau succès.

Bouillonnement d’idées

Aedes ne s’est pas arrêtée aux produits d’assurances. « Notre perpétuel bouillonnement d’idées nous impose un éveil constant et nous sommes toujours en recherche d’innovations », confie Thierry Ronvaux. A travers Aedes Academy, la PME propose aux courtiers, ainsi qu’à toutes les personnes intéressées par les questions assurantielles (magistrats, juristes, avocats, étudiants…), des modules de formations agréés via le web.

Aedes Services, une autre filiale, propose aux courtiers du soutien dans la création de sites internet, des conseils en communication et marketing, de la création graphique, la réalisation de vidéos, la fourniture de matériel informatique ou encore l’aménagement de bureaux. Citons aussi le dernier né, la Communauté des Assurés, qui permet aux assurés de proposer des avantages aux autres assurés…

Le succès d’Aedes repose sur un autre pilier : la culture d’entreprise. La société réfléchit sans relâche à l’amélioration du cadre de travail. « Des idées, nous en avons par centaines ! Autant pour les produits que pour la culture d’entreprise », affirme Thierry Ronvaux. « Ce n’est pas un petit détail. Plus nous investissons dans un contexte favorable pour les collaborateurs, plus nous créons de la rentabilité. » Salles de sport, saunas, vignes, potager… Bientôt Aedes aura aussi son poulailler, ce qui permettra, par la même occasion, de recycler les déchets alimentaires du midi.

Ethique assureur

« L’éthique fait partie de nos valeurs », commente Claire Van Grundelbeke, qui gère la PME avec Thierry Ronvaux. « Cela se traduit avant tout dans le respect vis-à-vis des personnes qui travaillent pour nous. Nous sommes aussi très attentifs à consacrer une partie de nos bénéfices à des actions humanitaires. » Comme par exemple le projet d’hôpital mobile à Katmandou porté par l’orthopédiste belge Pierre Soete. La PME a entre autre créé le site internet de ce projet.

Selon les patrons d’Aedes, le cadre favorisant l’innovation doit rester une priorité. « Le secteur va encore connaître d’importants changements, notamment dans le mode de distribution et de commercialisation de produits d’assurance. Si nous restons assis sur nos acquis, dans vingt ans nous n’existerons plus. Nous sommes attentifs à ces évolutions dont nous voulons être acteur. Il n’y a jamais eu autant matière à innovation ! »


www.aedessa.be

Aedes - Content Partner

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM