La Libre Network présente les enjeux des entreprises qui façonnent l’économie de demain.

En savoir plus

Trevi La Propriété : l'agence immobilière de Charleroi aux justes prix

Trevi Partner Content Publié le - Mis à jour le

Entreprises

Agence immobilière à Charleroi, Trevi La Propriété revendique son ancrage local, l’expertise de son équipe et sa stratégie basée sur la recherche du juste prix pour ses clients.

Le métier d’agent immobilier est à la fois exigeant et passionnant. Mais c’est aussi, pour Carl Galante, Administrateur-Gérant de Trevi La Propriété, agence immobilière à Charleroi, un métier profondément humain : « Un toit, c’est un bien toujours chargé d’émotion. On vend plus que des murs et des tuiles. On vend un projet, un rêve qui se réalise, un avenir, une suite à l’histoire de ce couple qui se recompose, un point final à l’indivision communautaire pour ce couple qui divorce, un complément de pension à cette veuve qui vend en viager, on loue à ce commerçant qui se lance… » L’agence Trevi La Propriété existe depuis 1994. Son bureau est situé au centre-ville de Charleroi, mais son rayon d’action s’étend de l’ouest de la province de Namur à l’est de la province du Hainaut, en débordant sur le nord de la France. « Nos clients viennent de tout le pays et nous les servons en quatre langues, à savoir le français, le néerlandais, l’anglais et l’italien », précise Carl Galante.

Au service des clients de A à Z

L’entreprise s’occupe de vente et de locations de bâtiments : maisons à vendre et maisons à louer, à Charleroi et au-delà, appartements, villas, studios, immeubles de rapport, entrepôts… Mais aussi vente en viager, promotion de biens neufs, gestion locative et expertise, ainsi que cession de parts sociales d’immeubles détenus par des sociétés « Nous prenons en charge toutes les étapes de la vente, depuis l’évaluation jusqu’à la passation de l’acte authentique. Nous sommes présents de A à Z », indique Carl Galante. « Mais avant toute chose, nous sommes au service des personnes et fiers d’un métier sans routine, car chaque cas et chaque bâtiment sont uniques. »

Groupe national, ancrage local

Deux ans après sa création, cette agence immobilière a rejoint un solide groupe belge, le groupe Trevi. « Sur le marché belge, Trevi Group se situe dans le top 3. Avec ses 35 agences immobilières et plus de 4.850 biens annoncés sur le net, il s’agit du plus important réseau belge d’agences immobilières », affirme l’Administrateur-Gérant. « Nous bénéficions ainsi de la force d’une agence locale alliée à la solide réputation d’un groupe national. » Carl Galante précise que les 35 agences Trevi à travers le pays ne sont pas concurrentes entre elles. « Chaque directeur d’agence gère un secteur précis sur lequel il affine sa parfaite connaissance du marché.» Il revendique cet ancrage local, qui confère à son équipe une vision très fine de son territoire.

Le « juste prix », valeur essentielle

C’est d’autant plus important quand il s’agit d’évaluer un bien. « Personnellement, je serais incapable d’estimer un bien à Durbuy, Anvers ou Bruxelles, par exemple », confie-t-il. « Ce n’est pas évident de pouvoir annoncer à un propriétaire la valeur d’un bien en fonction de l’état et la localisation où il se trouve. » Mais Carl Galante déteste les annonces qui prétendent vendre un bien en moins d’une semaine. « La vente bradée ne fait pas partie de notre approche. Car si on prend le temps de bien faire les choses, de bien cibler les publicités, il est possible d’offrir au client le maximum. » Trevi La Propriété met un point d’honneur à mettre tout en œuvre pour valoriser au mieux l’immeuble à vendre ou à louer. « Pour se donner toutes les chances et augmenter la surface de visibilité, nous devons choisir les bons canaux et adapter l’outil de communication : sites internet, réseaux sociaux, presse écrite, affichage… Nous utilisons aussi les visites virtuelles à 360°, les photos HDR de qualité professionnelle, la prise de vue par drone… » « Si vous bradez la valeur d’un bien, vous vendrez plus vite mais au détriment des vendeurs », poursuit Carl Galante, « Et si vous tapez plus haut pour obtenir un mandat, c’est vendre de l’illusion au propriétaire. Notre politique est d’annoncer le prix juste et d’expliquer la stratégie de négociation envisagée. Le juste prix est tout simplement la preuve que nous sommes compétents sur notre marché. Cette caractéristique nous rend extrêmement fiers !

Contact humain

Dans une autre partie de sa vie, Carl Galante a travaillé dans un cabinet d’audit puis dans une compagnie d’assurances. Mais le contact humain n’était pas comparable à ce qu’il a voulu mettre en place dans son agence. « Je n’avais pas, comme dans l’immobilier, l’impression ou la certitude d’être dans la vraie vie, avec de vraies personnes que l’on croise parfois au marché ou en allant conduire les enfants à l’école. » Entrer chez Trevi La Propriété lui a permis de changer de métier et de se recentrer sur sa région, en essayant d’y faire vivre les trois valeurs fondamentales à ses yeux : le conseil au client, l’esprit d’équipe au service du client et l’honnêteté. « C’est un métier où l’on interagit toujours avec les gens et où la réputation est tellement facile à ternir. Il y a mille petits détails qui font qu’une opération se passe bien ou pas… » La réputation de Trevi La Propriété s’appuie aussi sur le partage d’info continu vers les propriétaires. « Notre volonté est d’améliorer encore notre feedback aux propriétaires, aux bailleurs, mais aussi aux candidats acheteurs ou loueurs, sans oublier les notaires qui les assistent. C’est pratiquement un job à temps plein pour maintenir notre client au fait de nos démarches et résultats », estime Carl Galante.

Savoir (presque) autant qu’un notaire

Actuellement, l’agence occupe huit passionnés, spécialisés dans l’achat, la vente, l’expertise, la location, la gestion locative et le viager. Carl Galante recrute personnellement chacun de ses collaborateurs car il veut notamment s’assurer de pouvoir maintenir une bonne cohésion d’équipe. « C’est important pour nous, et aussi pour nos clients, alors que pas mal d’autres agences fonctionnent plutôt en mode ‘struggle for life’. » Trevi La Propriété favorise aussi beaucoup la formation de son équipe, car c’est un secteur qui requiert énormément de compétences techniques. « Il faut à la fois une capacité réelle à évaluer les bâtiments, des connaissances financières, fiscales, juridiques… Autrement dit, un agent doit savoir presque autant qu’un notaire, et être en plus un vendeur ! » Dans un monde où le niveau de connaissance des clients s’élève sans cesse, Carl Galante considère qu’il doit pouvoir satisfaire les plus exigeants d’entre eux. « Nous sommes par exemple une des rares agences à avoir une juriste interne, qui rédige des compromis et conventions ciselés pour garantir une sécurité juridique totale des opérations que nous finalisons. »

Une vente ou location tous les deux jours

Trevi la Propriété réalise en moyenne une vente ou une location tous les deux jours (calendrier). « Plus de 720 personnes ont pu changer de toit, vendu, acheté ou loué, chaque année grâce à notre intervention », se réjouit Carl Galante. « Nous vendons nos biens en six à huit semaines en moyenne et près de 70% de nos biens à vendre nous viennent de nos clients ou d’anciens clients, qui nous recommandent dans leur entourage, ou qui reviennent vers nous. »

Intensification du viager et de la gestion locative

Le développement futur de l’entreprise repose entre autre sur deux activités qui ont le vent en poupe : le viager et la gestion locative. « En ce qui concerne la vente en viager, nous bénéficions d’un coup de fouet suite aux nouvelles dispositions fiscales de 2018 en Région wallonne. Celles-ci rendent ce genre d’opération plus intéressant qu’avant pour l’acheteur sans pénaliser le vendeur. » Chez Trevi La Propriété, le viager est passé de 5% à presque 15% des biens en portefeuille en peu de temps. La gestion locative s’adresse quant à elle principalement aux propriétaires investisseurs. « Il faut savoir que la région attire pas mal d’investisseurs de Bruxelles et du Nord du pays », affirme Carl Galante. « En effet, Charleroi offre aujourd’hui un parc immobilier peu cher à l’achat, avec des revenus locatifs à peine moins élevés que ceux du Brabant wallon. Notre cellule gestion locative est au service de ces propriétaires bailleurs qui veulent gagner du temps et de l’argent et avoir l’esprit tranquille. Nous agissons en tant que régisseur des biens. Autrement dit nous gérons un bien à la place du propriétaire. Il s’agit aussi bien du volet technique - une chasse d’eau qui coule, un cambriolage… - que financier – le paiement des loyers, les suites d’un sinistre incendie ou dégât des eaux…-, ou encore le volet administratif comme l’enregistrement d’un bail. » En introduction, Carl Galante soulignait le fait que l’immobilier est bien plus que la vente de tuiles et de murs. C’est aussi une véritable alternative économique. « Heureusement que l’immobilier est là quand l’économie et les rendements bancaires sont décevants. Nous sommes là pour faire fructifier les avoirs de nos investisseurs. Et ça aussi, c’est très motivant ! »

Trevi Partner Content