Brabant

Pourquoi une étude si détaillée sur les habitants de Louvain-la-Neuve ?

Cette étude n'est pas seulement intéressante au niveau historique, mais est surtout essentielle pour l'avenir. Cette étude nous aide à déterminer quel va être le développement urbain de Louvain-la-Neuve. Nous avons réalisé cette étude, nous allons maintenant les traduire dans des perspectives urbaines. C'est le schéma directeur qui exige cette analyse. L'idée est de pouvoir répondre aux questions suivantes : Faut-il encore du logement étudiant, des immeubles collectifs ou de l'unifamilial, réserver des terrains à de l'habitat, ou à un hôtel, par exemple ?

Grâce à l'étude, pouvez-vous d'ores et déjà répondre à ces questions ?

En ce qui concerne les logements étudiants, nous en avons assez pour nos propres étudiants et ceux qui fréquentent les hautes écoles à LLN. Mais il faut voir ce qui va se passer avec les changements académiques (la création de l'académie Louvain, le processus de Bologne, les Erasmus...). Par conséquent, nous avons réservé des terrains à du logement étudiant, mais de manière modérée. Pour les logements citadins, il n'y en a plus beaucoup en périphérie, et ils seront probablement assez coûteux. Ce sera le cas aussi entre la Grand-Place et le lac, et il ne faut pas compter sur une grande quantité. Donc ce qu'on appelle Chaumont-la-Neuve (Ndlr : une extension "Louvain-la-Neuve 2" de l'autre côté de la N4 et E411) et les évolutions autour de la gare RER, c'est une nouvelle possibilité.

Cette révision du plan de secteur, c'est donc une bonne nouvelle pour vous ?

Tout à fait. C'est tout nouveau, nous ne pensions pas que cela allait aller si vite. C'est bien que ça bouge, c'est une potentialité nouvelle supplémentaire et on peut faire des projets, que l'on adaptera à la réalité politique et administrative. Il pourrait y avoir là une potentialité, pour 2 ou 3 000 personnes, peut-être 4 000, mais c'est évidemment une estimation vraiment très approximative, "à la grosse louche". Il faut aussi se rappeler que tout n'ira pas non plus exclusivement à de l'habitat. Pour Louvain-la-Neuve, nous visons à terme les 28 000 ou 30 000 habitants. Difficile de préciser pour quand car cela dépendra de la conjoncture, des terrains ou encore du développement de la périphérie... (So. De)