Brabant Le projet de nouvelle voirie suscite de nombreux débats sur le plan politique.

Depuis quelques mois, le contournement de Wavre fait l’objet de bien des débats dans la cité du Maca. Qu’ils soient pour ou contre, le sujet ne laisse personne indifférent. Et les débats passionnés reviennent régulièrement sur la table du conseil communal.

Avec une opposition ouvertement opposée au projet et une majorité qui y est plus favorable, même si la bourgmestre faisant fonction, Françoise Pigeolet, rappelle à l’envi que le collège communal n’a pas encore tranché.

Mardi, le sujet est revenu une nouvelle fois sur les devants de la scène politique. Avec un point a priori anodin concernant la modification de quatre chemins présents sur le tracé du contournement. Empêcher le déplacement de ces chemins reviendrait à dire non au contournement, un peu comme dans la saga du stade national…

Favoriser les modes doux

Mardi, les débats ont pris des proportions bien moins anodines. Pour le groupe Ecolo, Christophe Lejeune n’a pas fait dans le détail. "Ce projet n’a ni queue ni tête", a-t-il déploré, rappelant qu’il était plus que temps, au vu du réchauffement climatique, de davantage penser à favoriser les modes doux et les transports en commun plus qu’à faciliter l’usage de la voiture.

"Que peut-on faire avec 25 millions d’euros ?, s’interroge Christophe Lejeune. Rien qu’avec 350 000 euros par an, on peut créer une ligne Conforto sur la N4... Avec ce contournement, on aura l’effet contraire. Certains usagers des transports en commun vont croire que la mobilité va mieux. Ils prendront à nouveau leur voiture et les routes seront à nouveau saturées. On aura dépensé 35 millions d’euros pour rien."

C’est aussi l’avis du CDH Benoît Thoreau. "Grâce à des chronométrages réalisés plusieurs fois en heure de pointe, nous avons démontré que la réalisation de ce contournement n’allait apporter que peu de temps aux automobilistes se rendant au zoning Nord."

Approuvé par la majorité

L’élu humaniste déplore "l’absence regrettable d’un débat contradictoire amenant à la conclusion que l’utilité du contournement n’a pas été suffisamment démontrée. C’est pourquoi nous souhaitons que soit réalisé au préalable l’aménagement de la sortie 5 de l’autoroute E411. Et après seulement le contournement, si nécessaire."

Et l’Ecolo François Ruelle de conclure : "Dans le dossier, on se pose l’utilité de créer une piste cyclable sur le futur contournement étant donné qu’il y a peu de vélos en heures de pointe. Je me suis personnellement baladé dans les champs, à l’endroit où devrait passer le contournement et je n’y ai vu aucune voiture. Puisqu’il n’y a pas de voiture, pourquoi créer une route à cet endroit ?"

Le point a finalement été approuvé par la majorité. Ecolo et CDH s’y sont opposés tandis que le PS s’est abstenu.