Brabant
L’homme suspecté d’être à l’origine de l’accident qui a coûté la vie à une passante dit ne s’être "rendu compte de rien".

Le conducteur qui a mortellement fauché une Wavrienne née en 1964, jeudi matin, à proximité de la gare de Limal a été interpellé par les forces de l’ordre, vendredi à la même heure, au même endroit.

Le commissaire Christian Goffinet avait en effet eu le flair d’installer un dispositif policier à l’endroit de l’accident, en espérant que le conducteur emprunte le même trajet.

Bien vu : la camionnette, dont la description avait pu être réalisée grâce aux témoignages de personnes présentes au moment de l’accident et grâce au visionnage des caméras de sécurité, a été repérée et immédiatement interpellée. Selon nos sources, elle ne présentait aucune trace d’impact.

Le conducteur a été appréhendé. Agé de 70 ans, l’homme a été conduit au commissariat de Wavre où il a été auditionné dans la foulée. "Il affirme ne s’être rendu compte de rien , précise le commissaire Christian Goffinet. Il dit n’avoir rien entendu ni rien senti qui puisse lui laisser penser qu’il heurtait une personne."

L’angle mort du véhicule

Visiblement, c’est au moment de prendre un virage serré que le conducteur aurait heurté la malheureuse victime, décédée quelques heures plus tard à la clinique Saint-Pierre d’Ottignies.

Le véhicule étant une camionnette de type long châssis destinée au transport de personne, il n’est pas impossible que la quinquagénaire ait été heurtée dans l’angle mort du véhicule et que le conducteur n’ait effectivement rien vu ni senti.

Une thèse que les enquêteurs et experts automobiles vont désormais tenter de vérifier sur base des témoignages des passants et des caméras de surveillance des magasins installés dans l’avenue de la Gare.