Amener l’art au cœur des campagnes

G.H. Publié le - Mis à jour le

Brabant

Pour le moment, il ne s’agit que d’une boucle de 4,7 km à travers Geest-Gérompont et Petit-Rosière. Mais, fin octobre, ce parcours devrait s’enrichir par l’installation de sept créations originales permanentes (pour au moins deux ans). Cela grâce au projet Sentes.

Concrètement, un appel vient d’être lancé (il durera jusqu’au 31 août) aux artistes pros et amateurs. A eux d’imaginer et proposer des œuvres qui pourraient être placées à un endroit ou l’autre du parcours choisi. Un jury composé d’habitants de l’entité accompagnés par des professionnels de la question se chargera de sélectionner les cinq heureux élus.

Quant aux deux créations manquantes, elles proviendront d’un stage de sculpture monumentale prévu fin août (010.81.15.15). Derrière cette idée, il y a l’ASBL Re-affect de Boris Remacle et Olivier Praet. "Tout est parti d’une discussion que nous avons eue tous les deux, se souvient le premier nommé. Rapidement, nous nous sommes dit que l’art devait arriver en milieu rural afin que les gens puissent se l’approprier. Peu après, le Centre culturel du Brabant wallon nous a soutenus, de même que l’ASBL Culturalité qui nous a aiguillés sur le territoire de Ramillies." Avec l’aide de citoyens motivés et de Céline Nogaret (Culturalité), Re-affect a parcouru l’entité pour trouver le sentier idéal et l’a trouvé. Passant notamment par le RAVeL et l’église de Petit-Rosière, il propose une variété de paysages et de cadres avec une chavée, des chemins agricoles, une zone humide "L’objectif est double, précise Boris Remacle. Il s’agit que l’art mette en valeur la nature et vice versa."

Reste maintenant à attendre que les créateurs de tous bords envoient leurs dossiers. Après, il faudra en vérifier la faisabilité en termes d’implantation. C’est que tous les sites intéressants ne sont pas forcément publics. Mais vu l’enthousiasme du grand public, les démarchages ultérieurs devraient majoritairement déboucher sur des réponses positives. "Une chose est sûre, complète Boris Remacle. Les habitants que je rencontre, je les trouve favorables à notre projet.."

La création du sentier d’art sera accompagnée d’une série d’autres activités.

Les écoles ont ainsi été contactées (celle de Huppaye a déjà embrayé) pour découvrir l’art contemporain et la nature via diverses animations.

La semaine du 21 octobre, plusieurs événements devraient être organisés : vernissage, concerts, balades thématiques

Enfin, sous réserve d’accord de la commune, l’idée serait de réutiliser les panneaux d’affichage électoral dès le lendemain du scrutin pour y annoncer de manière artistique les festivités liées à l’inauguration du projet Sentes.

Infos complémentaires : 010.24.17.19

Publicité clickBoxBanner