Brabant Près de 180 artistes exposeront dans une nonantaine de lieux différents

Le coup d’envoi des Fêtes de la Saint-Martin a été donné ce dimanche à Tourinnes-la-Grosse. Durant chaque week-end de novembre, ce village de Beauvechain se transforme en capitale culturelle pour cet événement cinquantenaire qui se décline en plusieurs actes.

Tout d’abord, les expositions d’art contemporain. "C’est ce qui fait la spécificité de Tourinnes et fait venir les gens de loin, commente l’organisateur des fêtes, Didier Cloos. Chaque année, ce sont 30.000 visiteurs qui font le déplacement et la majorité ne vient pas des environs."

Manu vb Tintoré et J eanF Jans, les deux commissaires de cette édition ont invité dix plasticiens à travailler sur un thème intitulé : Enclos, cet horizon qui nous poursuit. "C’est un titre qui est lié à celui de l’an dernier qui était axé sur les migrations. Ici, nous avons voulu aller plus loin que la traversée et s’intéresser sur la manière dont une idée se reconstruit par rapport aux apports de l’extérieur", expliquent les commissaires.

Pour cela, les artistes ont pris part à des résidences participatives durant lesquelles les habitants ont pu les assister dans la réalisation de leur œuvre. Ainsi, Joëlle Verstraeten a demandé à la population d’apporter leurs objets afin de les écraser avec un rouleau compresseur et les graver à tout jamais.

Dries Metten a, lui, créé un Babel-Meule, une tour de Babel faite de vélos de récup et qui permettra d’écouter aléatoirement les Tourinnois racontant l’histoire de leur plat préféré. "C’est la première fois que les habitants sont autant impliqués", se réjouit Didier Cloos.

D’autres prennent part à l’événement en ouvrant les portes de leurs maisons, granges ou jardins pour accueillir les œuvres du plus grand parcours d’artistes du pays. "Ce sont 180 peintres, sculpteurs, photographes et artistes qui exposeront dans 90 lieux", souligne l’organisateur.

Mais le projet qui fait le plus vibrer les Beauvechinois, c’est le spectacle collectif joué en l’église Saint-Martin. Au total, 150 acteurs, choristes et couturières s’investissent durant plusieurs mois pour le mettre sur pied. Cette année, ils proposeront Le Cercle de craie caucasien, une pièce de Brecht qui avait déjà été jouée en 2002.

En savoir plus

Infos :

www.tourinnes.be