Brabant Un important chantier démarrera juste après les vacances Les automobilistes devront prendre leur mal en patience.

Le 18 avril, un important chantier va débuter entre Limal et Bierges. Le tronçon incluant la rue Joséphine Rauscent, la route de Rixensart, l’avenue de Merode et la rue de l’Etoile jusqu’à la rue du Blanc Try, va fondamentalement changer de visage.

Objectifs : moderniser des voiries considérées comme vieillissantes et y ajouter les éléments nécessaires à la sécurisation des piétons et des cyclistes, trop souvent mis en danger par les milliers d’automobilistes qui empruntent chaque jour ces voiries pour rejoindre Rixensart ou l’autoroute E411.

La rénovation de ces rues, sur un tronçon de près de 3 kilomètres se déroulera en plusieurs phases et risque de causer pas mal de problèmes de circulation. La première phase démarrera donc au mois d’avril et concernera la rue Joséphine Rauscent. Elle devrait se terminer au mois de septembre prochain. "On passera ensuite l’hiver et les travaux redémarreront au mois de mars 2018", précise Freddy Quibus, l’échevin des Travaux de la ville de Wavre. "L’ensemble du chantier devrait s’étendre sur une durée de deux ans si les conditions climatiques ne viennent pas tout perturber."

Concrètement, le projet consiste en le remplacement du revêtement, actuellement constitué de dalles de béton, par de l’asphaltage en hydrocarboné. Les profils des voiries vont aussi être modifiés pour permettre la création de pistes cyclo-piétonnes en saillie de part et d’autre des voies de circulation.

Après avoir procédé à la démolition des dalles de béton, l’entreprise chargée du chantier créera de nouvelles fondations. "Il est en effet important de créer un coffre de voirie neuf et solide de manière à pouvoir poser le nouveau revêtement et que celui-ci puisse résister plus longtemps."

Des pistes cyclables seront créées

Des pistes cyclables indépendantes des voiries où circulent les voitures seront créées pour sécuriser davantage les modes doux. Idem pour les trottoirs qui seront surélevés de manière à mieux protéger les piétons.

Ces travaux interviennent dans le cadre du plan triennal 2012-2015 (aujourd’hui dénommé plan d’investissement communal) et seront en grande partie financés par la Région wallonne. "Ce sont les seuls travaux de voirie qui avaient été retenus dans le cadre de ce plan triennal", précise Freddy Quibus.


3 QUESTIONS à Freddy Quibus

Echevin des Travaux à Wavre.

1 - Ces travaux sont-ils absolument nécessaires ?

C’est le cas. Il faut savoir que ces rues sont constituées de dalles en béton. Elles sont très abîmées par endroits. Certaines portions ont plus de 50 ans. Il devenait donc nécessaire de réaliser de nouveaux aménagements.

2 - Pourquoi ne pas remplacer les dalles de béton par du béton ?

Les dalles de béton ne sont confortables ni pour les automobilistes ni pour les riverains. Elles provoquent pas mal de nuisances sonores. Elles sont très bruyantes. Et à partir du moment où nous voulions aussi réaliser des aménagements de sécurité pour les piétons et les cyclistes, un asphaltage en hydrocarboné était la solution la plus adaptée.

3 - Les travaux seront conséquents…

Effectivement, ce ne sont pas des petits travaux. Mais plutôt que de multiplier les petits travaux et les interventions, il vaut mieux réaliser des gros travaux une fois pour toutes. Il risque d’y avoir des embarras pour les automobilistes mais c’est un mal pour un bien. Après les travaux, la route sera beaucoup plus agréable pour tous, piétons et cyclistes comme automobilistes.