Brabant Ils permettront de réduire les files sur les bretelles de sortie des autoroutes.

La Sofico, dont la mission est “d’accélérer la construction des chaînons routiers manquants sur le réseau wallon”, vient de dévoiler, à l’aube de 2018, les chantiers dont on peut espérer un aboutissement en cette nouvelle année.

Aucun d’entre eux n’a toutefois fait l’objet d’une attribution de marché et aucune date n’a donc encore été déterminée pour le début de travaux.

Réfection et rajout de voies

Dans le détail, on notera la réfection du revêtement entre Corroy-le-Grand et Thorembais-Saint-Trond sur huit kilomètres. “Avec la réfection de la bretelle de sortie à l’échangeur de Thorembais”, précise la Sofico. Elle serait élargie à deux bandes afin de mieux absorber le trafic.

Il faut dire que, régulièrement, les files aux sorties d’autoroute imposent aux automobilistes de s’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence alors que d’autres s’intercalent au dernier moment et s’arrêtent parfois sur la bande de droite, engendrant des risques importants et régulièrement des accidents.

C’est le cas à Thorembais-Saint-Trond mais également plus loin en direction de la capitale, à hauteur de la sortie 9. La Sofico y a d’ailleurs la volonté d’y ajouter une deuxième voie à hauteur de la sortie 9 (Corroy-Le-Grand), là aussi pour mieux absorber le trafic. Par ailleurs, le revêtement entre Louvranges et Corroy-Le-Grand serait remplacé.

Enfin, toujours sur la E411, dans la montée entre les sorties 6 et 5 (Bierges), émerge la volonté de transformer la bande d’arrêt d’urgence (déjà utilisée par les bus) en quatrième voie de circulation, en direction de Bruxelles, de manière à y faire circuler les véhicules plus lents. Des zones de refuges seraient créées en même temps pour permettre aux véhicules en difficulté sur ce tronçon de s’arrêter.

“Nouvelle configuration”

Sur la E19, la Sofico prévoit la réfection du revêtement entre Haut-Ittre et Hameau Saint-Pierre sur quatre kilomètres dans les deux sens, et le réaménagement de l’échangeur de Haut-Ittre avec “une toute nouvelle configuration pour éviter la formation de files”.

Sur la N4, 2018 sera l’année de lancement d’une étude pour le projet de création d’un tunnel au carrefour entre le N4 et N25, à hauteur de Mont-Saint-Guibert. Ce qui permettrait de désengorger un rond-point ultra-saturé en heures de pointe. Enfin, un rond-point au carrefour formé par la N5 et le Ring à Waterloo sera aménagé