Brabant Entre usagers favorables et opposants, les arguments ne manquent pas.

A la suite d’un nouvel accident grave jeudi soir, sur la N25 à Court-Saint-Etienne, lorsqu’une voiture a percuté un tracteur agricole, le débat a été relancé au niveau des accidents, parfois mortels, impliquant des tracteurs. Là où les automobilistes circulent à 120 km/h, les tracteurs atteignent des vitesses nettement moins élevées, générant des risques accrus, mais aussi, et malheureusement, des accidents.

Tracteurs interdits

A la question qui est revenue sur la table du ministre wallon chargé de la Sécurité routière Carlo Di Antonio (CDH), à savoir s’il faut dès lors interdire les tracteurs sur la N25, cette route nationale qui traverse le Brabant wallon, reliant Louvain à Nivelles, le couperet est tombé : les tracteurs y seront formellement interdits d’ici au mois de juillet.

Du côté des usagers, majoritairement, la nouvelle est accueillie avec satisfaction, même si elle ne fait forcément pas l’unanimité. Pour les défenseurs des agriculteurs, on note surtout, à raison dans l’ensemble, que le manque de respect de la vitesse des automobilistes sur cette voie rapide accentue le danger et les risques d’accidents…

Bien sûr, il y a aussi les fautes d’attention ou encore les conditions climatiques qui peuvent parfois justifier l’accident…

Les usagers contre la présence des tracteurs se défendent et appuient la décision du ministre : "Je sais que cela doit être très ennuyeux pour les agriculteurs, mais pour nous, conducteurs, c’était vraiment très dangereux !"

"Je trouve cela triste pour les agriculteurs , répond une automobiliste. Moi, je suis déjà passé plein de fois à côté d’eux. Si on roule prudemment, je ne vois pas où est le danger !", dit l’un. "Qu’ils soient alors plus visibles pour les automobilistes ! Parce que beaucoup ont à peine des petits phares allumés et on ne les voit pas" , ajoute un un autre.

Le débat continue

Plus neutre, une réflexion sur les tracteurs… "Le véhicule agricole a changé non pas seulement de vitesse… mais aussi de volume et même de forme (hors normes et donc hors lignes dessinées au sol)." Bref, le débat va encore se poursuivre…