Brabant La création des fondations pour les caténaires générera d’importantes nuisances.

Les navetteurs qui empruntent régulièrement les lignes 124 et 161 pour rejoindre la capitale bruxelloise au départ d’une commune du Brabant wallon le constatent quotidiennement, hors jours de grève : les ouvriers chargés de faire avancer le chantier du RER semblent avoir complètement déserté les voies de chemin de fer.

Les travaux de ce réseau express régional sont en effet à l’arrêt depuis de (trop) longs mois. Seuls quelques travaux ponctuels étaient encore réalisés ici ou là. Au plus grand désarroi des navetteurs qui désespèrent de voir enfin le RER arriver en gare.

Entre Ottignies et Bruxelles

Une éclaircie dans la grisaille va toutefois émerger. Si l’on sait que les travaux démarreront en octobre prochain du côté de Waterloo, ils débuteront bien plus tôt sur la ligne 161. Dès jeudi, les travaux redémarreront en effet entre Ottignies et Bruxelles. Avec une mise en service complète espérée pour 2029. Mais dans le cas du dossier RER, où aucun délai n’a jamais été tenu, certains mettent déjà en doute cette date.

Seuls les week-ends seront épargnés

Toujours est-il qu’à partir de jeudi, les ouvriers entreront à nouveau en action. Et Infrabel prévient : ces travaux risquent d’engendrer des nuisances sonores importantes, de jour comme de nuit. Seuls les week-ends devraient être épargnés.

"Dans le cadre du chantier d’installation de portiques caténaire pour le futur RER, nous allons poser des fondations le long de la ligne 161, entre Groenendael et Ottignies, confirment les responsables de la société gestionnaire du réseau ferroviaire belge . Ces travaux pourront occasionner des nuisances sonores, dues au passage de grues rail-route et de camions et, une fois par semaine, au bétonnage des fondations. Des nuisances sonores importantes sont à prévoir de nuit en raison de l’enfoncement de pieux par vibrations."

Jusqu’en septembre 2019

Cette phase de travaux devrait, sauf conditions climatiques compliquées, se terminer le 30 septembre 2019. Les travaux seront organisés en journée, entre 7 h et 17 h, et la nuit de 22 h à 6 h.

Le planning des phases 2 (installation des poteaux) et 3 (installation des portiques) sera communiqué ultérieurement par Infrabel.