Brabant

Par le passé, l’Intercommunale du Brabant wallon avait montré sa réticence au passage au système des poubelles à puces. Ce système, pourtant déjà en vigueur dans plusieurs communes wallonnes, est entré en vigueur en janvier 2016 à Chastre, et y a montré des résultats encourageants, avec une baisse des ordures ménagères de 132 à 71,5 kg par an par habitant.

Il n’en fallait pas plus pour le groupe Ecolo pour demander à généraliser ce système à l’ensemble du Brabant wallon. Il faut dire que l’un des fours de l’incinérateur de Virginal, où sont dirigés les déchets ménagers non triés, est en fin de vie. Et le remplacer coûterait cinquante millions d’euros, selon Ecolo.

Leur calcul est donc simple : actuellement, l’incinérateur peut prendre en charge 116 000 tonnes de déchets par an. Et un passage aux poubelles à puces permettrait de faire passer les 90 000 tonnes de déchets actuellement dirigées vers l’incinérateur à 50 000 tonnes. Un seul four suffirait donc.

Pas les mêmes résultats

Du côté de l’IBW, on salue l’enthousiasme des Verts. Mais on tempère aussi leurs ardeurs. D’abord parce que l’expérience menée à Chastre ne donnera pas forcément les mêmes résultats ailleurs. "Un village rural ne fonctionne pas de la même manière qu’un centre urbain (NdlR : les citadins ne disposent par exemple pas forcément de poules ou de compost pour éliminer les déchets organiques), précise Etienne Offergeld, directeur du département Déchets de l’IBW. Il faut prendre le temps d’analyser les choses plus en détail, sans précipitation."

Etienne Offergeld poursuit : "Dans le domaine du traitement des déchets, il y a de multiples casseroles sur le feu, que l’on va devoir surveiller. Concernant l’incinérateur de Virginal, il y a effectivement des travaux à faire d’ici 2-3 ans. On va devoir analyser les choses en fonction des objectifs que l’on se fixera. Veut-on réduire ou maintenir la capacité de l’incinérateur ? En fonction, des objectifs fixés, on planchera sur les solutions adéquates. Il faut prendre le temps de la réflexion."