Brabant L’enseigne devrait logiquement ouvrir ses portes dans le courant de l’année 2019

Si Charleroi, Liège, Namur, Bruxelles, Anvers et Bruges possèdent déjà leur Burger King, ce devrait prochainement être au tour du Brabant wallon, et plus précisément de Waterloo, d’accueillir une enseigne du géant du hamburger. "Pour être franc, il n’y a encore aucune certitude que le Quick de Waterloo devienne un Burger King", précise toutefois Kevin Derycke, porte-parole de Burger King.

Néanmoins, on semble clairement s’y diriger. D’autant plus que le site va être complètement repensé et que les bâtiments actuels seront détruits. Et si d’aventure le Quick ne devenait pas un Burger King, d’autres lieux d’implantation seraient ciblés à Waterloo. "Il est un fait certain que nous cherchons à nous implanter à Waterloo, car je pense que c’est un endroit idéal pour un premier Burger King en Brabant wallon, assure Kevin Derycke . C’est une ville très dynamique avec beaucoup d’Horeca et, surtout, de nombreux étrangers qui connaissent déjà l’enseigne. Sans compter les nombreux jeunes qui seront contents d’avoir un Burger King dans la région."

On ne met donc pas la charrue avant les bœufs du côté des responsables de la marque et si l’idée devait se concrétiser, ce ne serait pas pour cette année. "Un fait est certain : si le Quick doit se transformer en Burger King, ce ne sera pas avant 2019, continue Kevin Derycke qui ajoute également une bonne nouvelle en termes d’emplois. Si cela reste un Quick, ça ne changera pas grand-chose. Par contre, si l’enseigne devient un Burger King, on pourrait créer jusqu’à 40 nouveaux emplois."

Pour le moment, Waterloo est la seule commune du Brabant wallon susceptible d’accueillir un Burger King. "On n’a pas encore d’autres alternatives, mais nous sommes activement à la recherche d’endroits en Brabant wallon. Donc si quelqu’un est demandeur ou a quelque chose à proposer, nous sommes preneurs et attentifs", sourit le porte-parole de la chaîne.

Quant à la genèse du projet, il faut remonter aux propositions de la société Redevco de modifier l’implantation de ses deux sites Carrefour. "Au moment de la demande de permis de Redevco, nous avons expliqué que nous voulions intégrer la parapharmacie et qu’il fallait complètement repenser le Quick et le Pizza Hut qui se trouvent dans un état dépassé, explique Cédric Tumelaire, l’échevin de l’Urbanisme. Ensuite, nous avons entendu que Burger King comptait transformer certains Quick et nous avons repris contact avec Redevco. Pourquoi reconstruire un Quick pour ensuite le détruire et refaire un Burger King ? Et visiblement, l’intérêt est mutuel."

Si les papiers officiels pour l’arrivée d’un Burger King ne sont pas encore signés, logiquement, les Brabançons wallons pourront déguster les Whopper et autres Steakhouse dès 2019 dans la cité du Lion.