Brabant Philippe Descamps sera candidat bourgmestre.

Ecolo sera bel et bien présent sous son appellation historique à Chaumont-Gistoux, lors des communales d’octobre prochain. A sa tête, le conseiller communal Philippe Descamps, directeur d’école à Basse-Wavre, alors qu’on attendait l’échevin sortant, Luc Mertens !

Mais celui-ci a décliné l’offre, estimant, après 18 années au conseil, qu’il était temps pour lui de passer à autre chose. "La liste est jeune et dynamique, prête à prendre le relais", explique-t-il, assurant qu’il poussera la liste.

Une liste sous un label Ecolo

"Nous en sommes fiers. Nous portons en nous l’ADN d’Ecolo, expliquent ses membres . Les candidats Ecolo sont des citoyens alpha, bêta, gamma... Ce sont des personnes qui, pour la plupart, ont fait le choix de ne pas faire une carrière politique. Ce sont des citoyens, des personnes issues de la société civile qui ont envie de dépasser le stade de l’appartenance à des groupes en transition, à des groupes de réflexion, à ces personnes qui agissent consciemment dans leur quotidien."

Un souhait ? Que Chaumont-Gistoux demeure une commune agréable. "Ecolo, à Chaumont-Gistoux, c’est un groupe de citoyens impliqués dans la vie collective. Ce sont des réflexions et des actions concrètes qui s’inscrivent dans le projet global du parti. C’est la défense d’une commune riche de son patrimoine, sereine aujourd’hui, dynamique pour demain."

Avec un mot d’ordre : "Préserver notre cadre de vie, agir dans l’intérêt de tous, en transparence et dégager des moyens pour demain."

Au soir d’octobre, Ecolo risque d’être prisé, fort de ses 4 élus mais surtout, de ses ambitions. "Les autres auront peut-être besoin de nous. Avec qui travailler ? Nous n’avons aucune exclusive. On sort de deux législatures avec Arc, un partenaire loyal. Néanmoins, il est clair que la situation était inconfortable. Un seul échevin au collège, cela ne permet pas de faire le poids…"