Brabant

Lundi soir au conseil communal de Beauvechain (Brabant wallon), le conseiller Claude Snaps, qui a été élu en tant que tête de liste du parti d'opposition Rassemblement rural communal (RRC), a refusé de prêter en français le serment qui doit lui permettre d'entrer dans ses fonctions.

Il avait fait de même le 4 décembre, tenant à ne prononcer le serment qu'en wallon. Il sera finalement remplacé par un suppléant lors de la prochaine séance du conseil communal.

Claude Snaps, qui veut défendre le patrimoine wallon et de la langue qui en fait partie, a refusé de prêter le serment de conseiller communal en français pour la deuxième fois en deux séances.

Considéré comme démis

La prestation de serment en wallon n'est pas admise par la législation, qui impose la langue française, et le bourgmestre a signalé que cette prestation de serment devant être faite à l'occasion d'un des deux premiers conseils communaux de la législature. Ce que Claude Snaps a refusé.

Il y a six ans, la tête de liste du RRC avait accepté de jurer à la fois en français et en wallon, ce qui laissait une possibilité de serment valable. Il n'a pas fait de même ce lundi soir, désirant s'en tenir au seul wallon. Il a été considéré sur le champ comme démis de son poste.

Le bourgmestre de Beauvechain a effet annoncé que pour la prochaine séance du conseil communal, c'est un suppléant de Claude Snaps qui sera convoqué et invité à le remplacer.

Comme le conseiller rebelle retournait à sa place autour de la table du conseil communal, le bourgmestre l'a fait évacuer par le service d'ordre. (Belga)