Brabant Le permis d’urbanisme a été déposé par l’Intercommunale du Brabant wallon (IBW).

Inscrit au plan de secteur depuis la fin des années 70 et attendu depuis les années 2000, le contournement de Jodoigne était devenu, aux yeux de certains, une légende urbaine. Mais ça y est le dossier bouge enfin !

Le permis d’urbanisme a été déposé il y a environ un mois par l’Intercommunale du Brabant wallon (IBW) et il a été reconnu comme complet par le fonctionnaire délégué. "Je suis content que je puisse en parler sans que les gens n’esquissent un petit sourire en coin", se réjouit le bourgmestre. Si tout se passe bien, les premiers coups de pelle pourraient être donnés d’ici un an.

Le projet nécessitant l’ouverture ou la modification d’une voirie communale, une enquête publique a donc été lancée. Ainsi, dans l’avis publié sur le site de la commune, on apprend que ce contournement consistera en "l’abattage et le dessouchage d’arbres à hautes tiges, du terrassement, la construction d’une nouvelle voirie, l’aménagement de carrefours ainsi que de pistes cyclables". L’ensemble du dossier peut être consulté au service de l’Urbanisme jusqu’au 29 mai à 10h et des réclamations ou observations à ce sujet peuvent être envoyées à l’administration communale pour cette même date.

Nécessaire pour soulager le centre-ville

Pour rappel, le contournement de Jodoigne est nécessaire pour désengorger le trafic dans le centre-ville, traversé par plus de 20 000 véhicules par jour. Pour cette première phase, il sera question de relier la chaussée de Wavre à la chaussée de Charleroi, via la rue de la Maladerie. Par la suite, il faudra encore faire rejoindre la chaussée de Charleroi à la E40 vers Piétrain pour permettre un tour complet de la ville.

D’autre part, des travaux seront également entrepris sur cette même chaussée de Charleroi (N29), en prolongement donc du contournement. "La Région wallonne va remplacer le revêtement de la route et de la piste cyclable, mettre en conformité PMR les quais de bus et réaménager les sept carrefours allant de Jodoigne à Jauchelette", précise Jean-Luc Meurice.

Ce chantier devrait, lui aussi, commencer au printemps 2018. La circulation dans la direction Perwez-Jodoigne devrait être garantie. Dans l’autre sens, les déviations se feront par l’autoroute pour ne pas impacter les villages.