Coup de chaud au Lothier

Vincent Fifi Publié le - Mis à jour le

Brabant

Mardi vers 6h15, le personnel de nuit de la résidence du Lothier - l’ex-maison de repos Euroster, à l’arrière de la salle omnisports - a constaté que les dispositifs de détection incendie s’étaient déclenchés.

Un incendie venait en effet de se déclarer dans le local de la chaufferie, jouxtant les cuisines au rez-de-chaussée du bâtiment. L’alerte a donc été donnée et les dispositifs de préventions ont bien fonctionné : les portes coupe-feu et les extracteurs de fumée ont évité qu’il y ait des blessés parmi le personnel et les 137 résidents, dont la plupart ont été confinés dans leur chambre le temps de l’intervention des secours.

Dans un premier temps toutefois, une petite vingtaine de pensionnaires du troisième étage ont été évacués. Il s’agit d’un étage fermé, qui abrite les personnes âgées désorientées et les secours n’ont pas voulu prendre de risques. D’autant qu’un peu de fumée était montée jusqu’à ce dernier étage.

Un poste médical avancé (PMA) a donc été installé dans la salle omnisports. Au fil de l’intervention, d’autres personnes y ont été admises, pour diminuer leur stress ou leur angoisse. Vers 10h, d’après la police locale, vingt-neuf personnes avaient transité par ce PMA. Mais aucun blessé n’était à déplorer.

La Croix-Rouge et l’armée avaient fourni des lits de camps en cas de besoin.

Quant aux dégâts matériels, ils sont importants : le feu ne s’est pas étendu mais il a ravagé la chaufferie et la cuisine où sont préparés les repas de tous les résidents. Le rez-de-chaussée nécessitera aussi un bon travail de nettoyage.

Par contre, les chambres situées à l’étage n’ont pas été touchées. La commune de Genappe a fourni les petits déjeuners et les dîners des résidents via le CPAS tandis que, pour la soirée et les jours à venir, la direction du home a pris des arrangements avec les autres maisons de repos du groupe Armonea.

La résidence du Lothier est en effet intégrée dans ce réseau qui comprend notamment Le Ménil à Braine-l’Alleud et L’Orchidée à Ittre. En cours de journée, tous les résidents ont pu réintégrer leur chambre.

Un expert désigné par le parquet s’est rendu sur place dans l’après-midi. L’incendie est sans aucun doute accidentel mais il s’agit notamment de vérifier s’il n’y a pas eu de négligence, voire l’existence d’un lien entre le sinistre et des travaux qui auraient été effectués lundi dans l’établissement.

Publicité clickBoxBanner