Brabant Ecolo et MR s’écharpent concernant le projet actuellement en construction.

Le dossier du hall culturel polyvalent de Wavre a refait son apparition sur la table du dernier conseil communal. Pas forcément pour de bonnes raisons : alors que le groupe Ecolo s’apprêtait à intervenir sur un point concernant la régie communale autonome, la parole lui a été refusée. "Déni de démocratie", a clamé Christophe Lejeune pour Ecolo. "Nous n’avons aucune leçon de démocratie à recevoir de votre part", a rétorqué la bourgmestre faisant fonction, Françoise Pigeolet. "Le point concerne une simple communication. Il n’y a pas de débat à avoir, comme le prévoit le Code de démocratie locale."

Ce à quoi Christophe Lejeune a répondu à son tour : "Vous dites n’avoir aucune leçon de démocratie à recevoir de notre part. OK. Mais je vous conseille d’en prendre ailleurs…"

Un coût annuel pour les Wavriens de 900 000 euros

Sur le fond, les verts voulaient dénoncer la destination finale du hall polyvalent, dont la construction est aujourd’hui bien avancée. Alors que, selon Ecolo, l’objectif était au départ de "proposer un lieu susceptible d’accueillir les différents acteurs de la culture wavrienne", les verts craignent désormais que le futur hall polyvalent soit une infrastructure "trop petite pour être rentable mais trop grande pour être un outil suffisamment flexible pour être au service des associations locales."

En d’autres termes, le groupe Ecolo craint que le hall polyvalent devienne "un hall d’exposition pour les entreprises, un hall de foire et de salon et un espace pour une culture rentable à mille lieues de la culture locale et non concurrentielle pourtant désirée à la genèse du projet."

Le tout pour un investissement qui engendrera, selon Ecolo, un coût annuel pour les Wavriens de 900 000 €. "Nous ne pouvons souscrire à un tel projet qui met à mal les finances communales sans répondre aux attentes culturelles des Wavriens."

Réponse courroucée du MR, par l’entremise de Ludovic Duthois : "Le groupe Ecolo aurait-il soudain des pertes de mémoire ? interroge le vice-président du MR de Wavre. Il n’a jamais voté contre ou ne s’est jamais abstenu sur le projet du hall culturel polyvalent."

Et la bourgmestre Françoise Pigeolet d’embrayer, par voie de communiqué : "Il a été décidé de maintenir les débats de la régie communale autonome en dehors de la sphère politique, dans un climat que nous voulons serein et positif. Nous sommes particulièrement heurtés de constater que ce n’est pas la voie qu’a choisie Ecolo en répandant des allégations creuses en vue de faire sa propre publicité."

Et de conclure : "Il est aberrant d’imaginer que nous ne tiendrions pas compte des associations culturelles wavriennes alors que c’est précisément pour répondre à leurs attentes que le principe de la construction de notre futur hall est né."