Brabant

L'aventure a commencé un soir de ripailles, selon la légende. Trois jeunes Nivellois amateurs de culture aclote - ils sont tous trois membres du Cercle royal des XIII - font souffler un petit vent neuf sur la gastronomie aclote.

Pas question de galvauder les traditions, il fallait partir de là, puis oser. Plusieurs recettes ont été testées, les goûteurs n'ont pas toujours été enchantés... jusqu'à l'arrivée du "Pavé du Martchi". Un petit délice entouré de pâte feuilletée, dans lequel se cache un morceau de la boulette de fromage qui constitue l'ingrédient de base de la tarte al djote.

Marié avec un Orval

"On y a ajouté des oignons, des lardons, et... une petite part de secret", s'amuse Gaëlle Degauquier. Conseil aux gourmets: ils se mangent sur un lit de salade, avec un vin rouge en accompagnement. Ou avec une bière mais on ne sait pas si on doit le dire aux gastronomes aclots : celle qui convient le mieux est... l'Orval.

La recette ayant fait ses preuves, on trouve à présent les Pavés dans différentes manifestations publiques, et on peut aussi les commander en deux formats : un pavé normal en entrée, ou bien en zakouski. Les créateurs ont formé une association de fait baptisée Les Ripayeûs dèl Tour, en référence à la tour Simone, qui se situe près de la cuisine où sont fabriqués, pour l'instant tout à fait artisanalement, ces délices au goût typiquement aclots.

Gaëlle Degauquier est prévôte, Valérie Loicq argentière, et Nicolas Wéry échanson. "Il n'y a pas de dépôt dans des magasins parce que notre but n'est pas de vendre, expliquent-ils. C'est plutôt un objectif culturel : nous sommes présents aux grandes manifestations et nous avons pour objectif de créer une pièce, et de petits spectacles en aclot. Nous pensons aussi à des lectures de poésie, notamment dans les maisons de repos."

Les commandes sont à passer auprès de Gaëlle au 0477.88.77.69 ou de Valérie au 0472.51.89.40.