Brabant L’épidémie continue et deux nouveaux faits ont été constatés jeudi matin !

Il y a quelques jours, le commissaire Yves Lagrange de la zone de police d’Ottignies-Louvain-la-Neuve ne pensait pas si bien dire lorsqu’il faisait allusion aux nombreux vols commis ces derniers temps au sein des véhicules garés dans la cité universitaire : "Le phénomène est récurrent. Il s’agit peut-être d’une bande qui intervient pour des commandes. Ils revendent les voitures en pièces détachées, histoire de ne pas se faire tracer par les numéros d’identification."

Et même si la police ottintoise prend ce problème à bras-le-corps et qu’elle a mis en place en son sein une patrouille axée principalement sur ce phénomène, les faits continuent de se multiplier.

En effet, pas plus tard que jeudi matin vers 7h, deux individus qui étaient occupés à forcer les portes d’une Volkswagen Tiguan le long de la rue de la Sarriette, dans le quartier du Biéreau, ont été signalés aux forces de l’ordre. Malheureusement, lorsque les policiers sont arrivés sur place, les suspects avaient déjà disparu et pris la fuite. La console centrale et la radio du véhicule ont été dérobées.

Un peu plus tard, dans le quartier des Bruyères cette fois, vers 8h30, un fait similaire a été constaté le long de l’avenue des Arts. Cette fois-ci, c’est le volant et le système de navigation d’une Volkswagen Sirocco qui y ont été emportés par les voleurs.

Pour le porte-parole de la police de la zone de police d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, il ne fait aucun doute qu’on assiste actuellement à une multiplication de ces vols qui seraient vraisemblablement perpétrés sur commande, essentiellement dans des voitures de marques allemandes. La prudence est plus que jamais de rigueur pour tous les propriétaires de véhicule.