Brabant Les candidats sont connus mais leur "super programme" reste secret

Il paraît qu’il ne l’avait jamais dit mais aujourd’hui, Etienne Struyf le confirme : il assumera bien la tête de liste du groupe Ensemble pour Villers aux élections d’octobre prochain. Un groupe qui rassemble quatre partis de l’opposition actuelle (CDH, PS, URC et Ecolo) mais qui a également recruté des citoyens sans étiquette particulière. "Nous avons rassemblé des énergies pour créer un souffle nouveau, continue l’actuel chef de cabinet d’André Antoine. Aujourd’hui, il n’y a pas un assemblage de gens de plusieurs partis mais un vrai groupe, qui veut mettre en œuvre un super programme dont nous sommes fiers : nous avons des propositions réalistes, concrètes, innovantes et chiffrées pour créer une nouvelle dynamique à Villers-la-Ville."

Ce programme, donc ? "Très franchement, nous n’avons pas envie d’en parler aujourd’hui, alors qu’on présente la liste", répond Etienne Struyf en s’en tenant à de grands axes comme une démocratie plus ouverte et plus participative, une amélioration de la mobilité, le soutien aux associations et à l’économie locale, une meilleure cohésion sociale…

On s’en tient donc à la liste : derrière Etienne Struyf, on trouve Nadia El Abassi, puis Robin Perpète, Delphine Stalmans et Pascal Druart. Les conseillers Ecolo Cécile Job et Gilles Wacquez figurent en 16e et 19e position, et c’est le conseiller communal URC Jean-Pierre Brichart qui poussera la liste.

L’objectif déclaré d’Ensemble pour Villers est d’obtenir une majorité des sièges au conseil communal, rejetant donc le MR dans l’opposition. "L’alternance est une vertu démocratique et nous constituons une réelle alternative, avec des compétences et un vrai projet", martèle Etienne Struyf.