Evasion à la prison de Ittre: un des trois détenus repris

BELGA Publié le - Mis à jour le

Brabant

Les trois hommes auraient profité de la sortie au préau pour se faire la belle. Au moment où les détenus étaient invités à rejoindre leurs cellules, les trois hommes ont sorti des couteaux. Ils auraient pris le chef de quartier en otage.

Arrivés sur le parking de la prison, ils ont essayé d'ouvrir plusieurs voitures, en vain, avant de prendre la fuite à pied dans les champs. Une trentaine d'agents pénitentiaires ont été mobilisés pour les poursuivre. On ignore toujours l'identité des trois hommes.

Un des trois détenus a été repris en fin de matinée, indique le parquet de Nivelles. Les deux autres fuyards sont toujours recherchés. Les évadés sont Ahmed El Yaagoubi, Assan Zaid et Mustafa Lahnachi.

Deux des trois évadés toujours en fuite

Le parquet de Nivelles a indiqué, dimanche en milieu d'après-midi, que deux des trois évadés de la prison d'Ittre étaient toujours en fuite. Ils ne sont néanmoins pas considérés comme dangereux par les autorités judiciaires, l'un purgeant une peine de prison pour fait de moeurs et l'autre pour faits de stupéfiants. Le parquet parle toutefois "d'individus déterminés" à ne pas être repris.

Ils se sont évadés dimanche vers 9h10 après avoir menacé des gardiens à l'aide d'armes tranchantes artisanales. L'un des gardiens a été blessé à la gorge mais ses jours ne sont pas en danger.

Les prisonniers ont ensuite pris la fuite à travers champs pour se réfugier dans un bois non loin situé en lisière de la route provinciale entre Braine-le-Château et Clabecq. Le bois a été rapidement cerné par les forces de l'ordre. Plusieurs zones de polices locales, de même que des chiens pisteurs, ont été envoyés sur place pour encercler la zone. Un hélicoptère de la police fédérale a aussi survolé l'endroit.

Vers 11 heures, l'un des trois individus, né en 1980, incarcéré pour faits de moeurs, avait déjà été repris à l'entrée du bois. La trace de ses complices a été perdue et le dispositif policier installé autour du bois a été levé dimanche en milieu d'après-midi.

Les recherches se poursuivent néanmoins et un signalement des individus sera encore lancé dimanche.

BELGA

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM