Brabant Le quartier va connaître quelques changements en vue de le dynamiser.

Le quartier Wiels, dans la commune de Forest, s’apprête à radicalement changer de visage dans les prochaines années, grâce au contrat de quartier Wiels-sur-Senne (15 millions d’euros) et au contrat de rénovation urbaine régional (22 millions d’euros) pour une durée allant de 2018 à 2022.

Désenclaver le quartier

L’un des projets phares consiste à créer un nouveau parc entre le Brass et le Wiels, les deux plus importantes institutions culturelles de la commune. "Actuellement, on retrouve à cet endroit un terrain en friche. Un promoteur avait soumis un projet de logements mais qui a été refusé par la commune et la Région. L’idée serait donc de créer à cet endroit, juste à côté du marais, un parc urbain au profit des habitants et qui aurait approximativement la taille de la place Flagey", explique Charles Spapens (PS), échevin de la Revitalisation des quartiers.

Ce parc sera entouré de quatre institutions fortes : l’école néerlandophone De Puzzel, le Brass, le Wiels et le pôle Divercity. Et comme les rails de chemin de fer se situent au milieu de cet espace, la commune envisage de créer une passerelle cyclo-piétonne d’une trentaine de mètres de long sur une dizaine de mètres de large, éclairé naturellement et qui permettrait de relier les deux espaces verts. "Nous sommes actuellement dans un quartier enclavé et ce projet de parc et de pont, qui devrait voir le jour à l’horizon 2025, va permettre à cet endroit de respirer", ajoute Charles Spapens.

Liaison cyclo-piétonne

La commune envisage également de créer un parc linéaire de 10 hectares le long de La Senne qui reliera les espaces verts forestois. "Il s’agit d’une liaison cyclo-piétonne le long de la Senne qui reliera la gare du Midi à la gare d’Uccle Stalle, permettant ainsi de relier les différents quartiers et espaces verts de la commune. Ce nouveau parc sera étendu sur environ 5 kilomètres de long. Nous sommes toujours en quête de financement dans le cadre de ce projet. L’aménagement devra se faire dans le cadre d’un processus participatif visant à anticiper les usages, la gestion future du parc et son évolution", explique de son côté Anaïs Destrée, coordinatrice de la rénovation urbaine au sein de la commune de Forest.