Brabant

Cela n’a l’air de rien, mais ce nouvel investissement, réalisé grâce aux dons et à la générosité, va permettre d’améliorer le quotidien des pensionnaires de l’ASBL Horizons neufs. En effet (et pour ceux qui ne le savent pas encore), Horizons neufs encadre et accueille des personnes handicapées, sur Louvain-la-Neuve.

"Plus qu’une simple rénovation, cette nouvelle salle de bains nous permet de faire face au vieillissement de notre population. Nous avions notamment besoin d’une baignoire qui monte et qui descend et d’un système de rail et harnais pour faciliter le bain de nos pensionnaires plus âgés et en perte d’autonomie", explique Grégory de Wilde, directeur d’Horizons neufs. "Ce système facilite aussi le travail de nos infirmières", précise-t-il avant de remercier chaleureusement le Rotary pour son soutien.

Une rénovation nécessaire

Combinés aux efforts du Rotary Club Bruxelles-Vésale et avec le soutien du Rotary international, ce sont donc près de 14 000 € qui ont pu être récoltés. Cette somme a été entièrement utilisée par Horizons neufs pour la rénovation complète de la salle de bains d’une de leurs maisons, la Serpentine, qui héberge 16 personnes à Louvain-la-Neuve.

De son côté, le Rotary se félicite de la réalisation de ce projet. "C’est non sans une certaine fierté que nous avons découvert cette nouvelle salle de bains dont nous avons parlé pendant un an et demi. Voir se concrétiser les projets que nous participons à financer est une grande satisfaction pour les rotariens !" explique Nicolas Van der Maren, past-président et porteur du projet pour le Rotary Club Louvain-la-Neuve. "Mais la plus belle récompense est probablement l’accueil des résidents de la Serpentine, heureux de nous accueillir chez eux, de nous offrir un apéritif, nous remerciant par d’immenses sourires."

Un nouveau chantier va débuter

Un autre grand chantier débutera en 2019. Un bâtiment parfaitement adapté sera composé de six chambres et présentera les adaptations nécessaires à l’hébergement de personnes à mobilité réduite ou nécessitant des soins importants (chambres médicalisées), tandis que douze autres permettront l’accueil de personnes ayant un handicap mental de modéré à profond. Une attention sera par ailleurs portée à la possibilité de répondre adéquatement aux personnes désorientées, dans l’esprit des cantous où une unité de vie de six personnes sera sécurisée.