Brabant A l’issue de la réunion de concertation avec Fadila Laanan, les syndicats ont noté certaines avancées.

Fadila Laanan doit revenir sur sa réforme. On a fait plusieurs propositions et rien ne bouge. Si elle reste fermée à la discussion, on aura des problèmes." Les propos tenus mardi matin par Michel Piersoul, permanent SLFP pour Bruxelles-Propreté, ne laissaient rien présager de bon en matière de propreté publique au lendemain des actions de grève menées par une majorité des agents de l’ABP.

Un mouvement de grève comme l’ABP en a rarement connu. Selon le député Arnaud Pinxteren (Ecolo), les revendications des syndicats n’ont pas été suffisamment prises en compte. "La dernière fois que l’ABP a fait grève, c’était lors de la réforme de l’État car on imaginait que le nettoyage des voiries allait être une compétence transférée aux communes et les syndicats étaient inquiets. Ici, le contexte est tout à fait différent. Cette réforme est censée avoir été préparée depuis deux ans et depuis la mise en œuvre de celle-ci, c’est de l’improvisation totale", déplore le député, qui interpellera la secrétaire d’État vendredi au Parlement bruxellois.

Une situation devenue insoutenable pour les agents de l’ABP qui dénoncent une charge trop lourde et des tournées trop longues. C’est pourquoi, suite à la grève, le front commun syndical a demandé une réunion de concertation d’urgence ce mardi en fin de journée avec la direction de Bruxelles-Propreté et la secrétaire d’État en charge de la Propreté publique, Fadila Laanan (PS). "Nous constatons les premières avancées, a souligné Michel Piersoul. Demain, nous allons recevoir les données chiffrées concernant les poids réels transportés par les agents depuis la mise en œuvre de la réforme. On va pouvoir comparer ces chiffres avec la proposition faite par les autorités sur la modification des tournées et donc voir si ce qui était indiqué sur papier, c’était bien réel et non du pipeau."

Les sacs jaunes l’après-midi

Selon les syndicats, Fadila Laanan se serait aussi montrée ouverte à la discussion concernant la modification de certains points de la réforme. "Outre les tournées nocturnes sur lesquelles elle ne veut pas revenir, elle n’est pas contre le fait d’étudier les propositions que nous avons faites comme celle de collecter l’organique le matin et non l’après-midi et de collecter les sacs jaunes l’après-midi quand cela concerne le secteur commercial", poursuit le permanent syndical.

Du coté de la secrétaire d’État, on parle d’une réunion constructive. "J’ai constaté que nos objectifs sont conciliables. On veut améliorer la qualité du service rendu aux citoyens tout en préservant le bien-être des travailleurs. Il faut trouver un équilibre entre les deux", a commenté Fadila Laanan, rappelant les mesures déjà mises sur la table comme l’engagement de personnel supplémentaire, l’augmentation du nombre de camions et les pistes proposées concernant les problèmes d’infrastructures. La direction de Bruxelles-Propreté a assuré analyser les propositions formulées par les syndicats.

Malgré tout, le mouvement de grève se poursuivra en partie ce jeudi. Les agents de l’APB ayant décidé de marquer un arrêt de travail de trois jours. La situation devrait revenir à la normale dès jeudi.