Brabant

Moins d’un an après avoir déposé son dossier de candidature, le musée Armand Pellegrin a obtenu la reconnaissance de la Fédération Wallonie-Bruxelles et est désormais un musée de catégorie C. "Cela signifie que nous sommes reconnus en tant que professionnels et qu’on n’est pas simplement un petit musée de village", se réjouit Jessica Vander Heyden, coordinatrice du musée.

Cette reconnaissance leur permet également d’obtenir un nouveau subside de 26 500 €. Elle est le résultat d’un travail de 4 ans : "Pour obtenir ce titre, il a fallu que nous mettre en conformité avec les critères demandés par la Fédération Wallonie-Bruxelles", raconte la coordinatrice.

Il fallait, entre autres, développer une politique de gestion des collections ou avoir des réserves répondant aux normes de conservation. "Nous avons aussi trouvé un nouveau fil conducteur afin de nous différencier", détaille-t-elle. Ce sera la pédagogie : "Nous voulons devenir LE musée de la pédagogie en Région Wallonne. J’ai envie que de futurs enseignants viennent ici pour s’inspirer et développer leur propre pédagogie."

Toujours dans cet objectif de sortir de leur échelon local, l’institution a participé à la semaine internationale des musées. A cette occasion, une cinquantaine de personnes ont eu la chance de visiter les réserves. "Nous voulions sensibiliser le public à notre métier. Travailler dans un musée, ce n’est pas simplement surveiller des œuvres : il faut aussi en prendre soin, les étudier, les classer…"

Un grand jeu d’énigme et une balade sur base de la célèbre carte d’étude du milieu du fondateur des lieux étaient également au programme. Pour la suite, l’équipe muséale veut continuer à développer l’animation : "Un musée ne doit pas être un lieu où l’on se contente de regarder. Comme le faisait Armand Pellegrin avec ses élèves, il faut que les visiteurs deviennent acteurs et que la découverte soit multisensorielle."