Brabant

J’ai quitté Louvain pour aller habiter en Provence. J’ai traversé la frontière linguistique et je ne suis pas allé plus loin !" Le sentiment de bon vivre qui anime les habitants de Nodebais (dans la commune de Beauvechain) est manifeste.

Réunis par les autorités communales pour une réunion gérée par la Fondation rurale de Wallonie, Nodebais a eu l’occasion de prendre connaissance du début de la seconde Opération de Développement rural (ODR), une décennie après la première.

Trente-neuf projets ont été développés dont la maison du village à Nodebais, actuellement en cours de transformation. Avec cet outil, les échanges seront encore davantage renforcés dans un village où les relations entre voisins sont très développées.

"Pas question de tourner la tête lorsque l’on croise un voisin, tout le monde se dit bonjour et en profite d’ailleurs pour échanger une conversation." notent plusieurs personnes. Convivialité, chaleur humaine et caractère rural sont les qualités mises en exergue par les villageois alors que la problématique de la jeunesse est à placer dans les faiblesses.

Certains ont la mauvaise habitude de se réunir dans les aubettes de bus alors que les villageois sont tracassés de voir leurs enfants se délocaliser pour pouvoir s’installer. Les prix des logements sont trop élevés et le nombre de logements disponibles réduit. La crainte de voir Nodebais perdre de sa convivialité avec l’arrivée de trop nombreux nouveaux habitants au détriment des jeunes villageois est relevée.

"Pour l’avenir, les développements devront veiller à être limités" insistent les villageois qui espèrent des projets en harmonisation conforme à ce qui se retrouve dans le village.

Dans les dix prochaines années, l’avenir de la base sera à surveiller mais ils savent qu’ils peuvent compter sur les autorités. "Il a peut-être fallu du temps mais tout ce qui a été proposé jusqu’à présent a été réalisé !" conclut une habitante.