Brabant Défi remplace le MR dans la majorité Équipe du Bourgmestre et Écolo.

Si le match entre Raymond Langendries (RC) et Michel Januth (Équipe du bourgmestre) était attendu, c’est un autre rebondissement qui a ébranlé la cité du Betchard. Non, Raymond Langendries n’a pas renversé la majorité actuelle mais celle-ci est tout de même différente. En effet, le MR (et ses 4 sièges) est évincé de la coalition entre l’Équipe du Bourgmestre et Écolo au profit de… Défi (et ses deux sièges).

Une surprise tant les discours d’avant élection laissaient à penser que la majorité actuelle était prête à repartir pour six ans. "En analysant les résultats, c’était la seule majorité possible, explique Michel Januth. Il fallait tenir compte de toutes les composantes, de la montée en puissance d’Écolo qui gagne un siège, des exigences des uns et des exclusives des autres."

Un bon joueur malgré tout

Résultat : c’est Défi et Mourad Abdelali qui s’offrent un siège d’échevin pour sa première élection. "C’est le travail d’une équipe formidable mais c’est surtout grâce au soutien et à la confiance des Tubiziens que nous en sommes là, continue le nouvel échevin. Nous avons été transparents et il est vrai que l’on a aussi été approchés par le RC mais ce sont les discussions sur les projets pour Tubize qui ont fait la différence."

Le futur collège sera donc composé de Michel Januth, Frédéric Jadin, Sabine Desmedt, Mourad Abdelali, deux échevins de l’Équipe du Bourgmestre encore à définir et un échevin Écolo.

Évincé de cette nouvelle majorité, Pierre Pinte restait bon joueur malgré cette "défaite". "Vous savez, en politique, quand vous n’êtes pas incontournable, vous êtes contourné. On peut dire qu’on a été contourné !"

Quant au Renouveau Communal, de nouveau placé dans l’opposition, Raymond Langendries n’a finalement pas réussi son pari de reprendre le maïorat malgré un score plus qu’honorable avec 1 966 voix contre 1 990 pour Michel Januth. Cette "défaite" pourrait signifier la fin de carrière de ce ténor de la politique…