Brabant Le jumelage des habitants interpelle aussi les étudiants, déjà passés à l’acte…

Et si on s’unissait plutôt que de continuer à se diviser… bêtement ? En ces temps où on passe pour un doux rêveur lorsqu’on s’efforce de retisser des liens distendus souvent pour des raisons d’égo ou de gros sous, le rapprochement annoncé entre les villes portant fièrement Louvain dans leur dénomination a de quoi rendre la confiance dans le bon sens… citoyen. Comme annoncé ici, le jumelage entre Louvain et Louvain-la-Neuve ou plus précisément entre les habitants de la plus ancienne et de la plus jeune ville universitaire belge est prometteur de belles rencontres et de nouvelles coopérations. Il l’est d’autant plus qu’il a le soutien des autorités urbaines et universitaires des deux villes sises sur la Dyle… On y reviendra à la fin du mois de mai mais en attendant, les étudiants ne seront pas en reste…

Fédérer c’est unir (Roi Baudouin)

Avant d’entamer le sprint final de l’année académique, ils apporteront une nouvelle pierre à la (re) construction d’un esprit plus fédérateur que dissociateur… "Louvain meets Leuven", une initiative qui veut créer des liens entre étudiants francophones et néerlandophones et qui vient de souffler sa première bougie apportera sa collaboration active à la 15e édition du" Run&Bike" qui relie les deux villes depuis trois lustres. "Notre initiative qui organise plusieurs rencontres par an est née du constat de la méconnaissance réciproque des deux communautés linguistiques" explique son président François-Guillaume Eggermont qui a étudié le droit à la KULeuven puis à l’UCL.

Surmonter tous les préjugés

"Si, à mes yeux, il n’existe plus aucune rancune communautaire au sein de la jeune génération, il subsiste toutefois des préjugés profondément ancrés qui perdureront aussi longtemps que les jeunesses francophones et néerlandophones vivront dans deux mondes hermétiquement séparés. En effet, rares sont les occasions qu’offrent les mouvements de jeunesse, la presse, les écoles, ou les mouvements politiques pour entrer en contact l’un avec l’autre. Or ce qui les unit est plus fort que ce qui les distingue. Leur complémentarité constitue un atout majeur qu’il faut absolument apprendre à exploiter dès le plus jeune âge et, ensuite, tout au long de sa vie."

Au-delà des paroles et des actes : ce mercredi 3 mai, "Louvain meets Leuven" prêtera son concours aux deux universités jumelles pour l’organisation de la 15e édition du Run&Bike. Une course reliant les deux villes et qui aligne un demi-millier de participants provenant en proportions égales des deux communautés linguistiques. "Pour créer des liens entre ces sportifs francophones et néerlandophones, l’association formera des binômes mixtes et animera des activités pour susciter des échanges amicaux entre les deux communautés. Cette course sera d’autant plus symbolique que nous fêterons l’an prochain les 50 ans de la séparation des deux universités." Et il y a le jumelage où "Louvain meets Leuven" s’impose comme un partenaire évident…