Brabant L’enveloppe découverte vendredi matin contenait une poudre suspecte.

La journée de vendredi aura été particulièrement stressante pour le personnel de l’agence bancaire BNP Paribas, installée au square des Trois Colonnes, en plein centre de La Hulpe. Vers 9 h, une employée attelée à l’ouverture du courrier a eu la mauvaise surprise d’ouvrir une enveloppe contenant une poudre blanche.

Evidemment, immédiatement, elle en a avisé son supérieur qui n’a pas pris de risque et immédiatement alerté les forces de l’ordre. Lesquelles sont rapidement arrivées sur les lieux et ont directement placé l’agence bancaire en quarantaine. Au total, six employés, deux policiers et un secouriste de l’ACS La Hulpe ont été confinés dans les lieux. Car une suspicion d’anthrax, une poudre hautement radioactive, n’était pas exclue.

Un produit à base d’un calcium

Un laboratoire spécialisé est descendu sur les lieux de l’incident afin de prélever la poudre pour en déterminer la composition exacte. En attendant, un périmètre de sécurité avait été placé autour de l’établissement bancaire, surveillé de près par deux patrouilles de police tandis que des membres de l’ASC La Hulpe étaient prêts à intervenir et à évacuer les potentielles victimes.

Finalement ce n’est que plusieurs heures après l’ouverture de la banque, vers 15 h 30, que le dispositif de sécurité a pu être levé. Les experts du laboratoire de la police scientifique ont pu déterminer que la poudre contenue dans la lettre était en réalité un produit à base d’un calcium tel que celui que l’on retrouve dans… des craies !

Les membres du personnel de l’agence ont pu être libérés et ont pu regagner leur domicile.

Quant au destinateur de l’envoi, il est actuellement recherché par les forces de l’ordre. Des analyses plus poussées seront menées pour tenter de relever d’éventuelles traces d’ADN permettant de remonter jusqu’à lui.

Mauvaise plaisanterie, vengeance ou tentative d’intimidation ? Les enquêteurs n’écartent aucune piste à l’heure actuelle. Mais l’auteur des faits, s’il est pris, risque jusqu’à plusieurs mois de prison ferme.