Brabant

Le terrible drame dont a été victime l’infortunée Incourtoise risque d’entraîner des suites, sur le plan de la responsabilité, mais également sur les mesures à prendre lors des prochaines tempêtes.


Contactée, la bourgmestre de Grez-Doiceau, Sybille de Coster Bauchau, ne souhaite pas évoquer le sujet. "Une famille vit un moment douloureux. Le parquet mène les devoirs et une série de points nécessite des vérifications et des précisions…"

Quoi qu’il en soit, une série de points mérite d’être soulevée. La question qui brûle les lèvres est de savoir pourquoi le bois de Beausart n’a pas été fermé comme il est de coutume, sur Bruxelles, lors de grands vents. Sans entrer dans un débat sans fin, il faut néanmoins savoir que ce genre de décision est plutôt rare en Brabant wallon. Qui plus est, Grez-Doiceau étant une des communes les plus boisées de la province, les voiries bordées d’arbres sont légion…

A partir du moment où on en fermerait une, ne faudrait-il dès lors pas les fermer toutes ? Des arbres sont d’ailleurs tombés sur la route, à Archennes et à Gottechain ce jeudi, sans blessé à déplorer.

Autre interrogation, à qui incombe l’entretien du bois de Beausart ? Le propriétaire étant décédé, certains pointent du doigt un manque d’entretien mais… l’arbre tombé était-il sur un bien privé ou sur le domaine public ?

Il est à noter enfin que les services météorologiques ont indiqué que les bourrasques de vent sur Grez-Doiceau ont été particulièrement fortes ce jeudi.

Enfin, la réouverture du bois a été décidée par la bourgmestre après examen sur place de la DNF, des pompiers et de la police.