Brabant L’établissement perwézien innove avec l’ouverture du troisième degré.

L’année académique prochaine sera une nouvelle fois très riche en innovation du côté du collège Da Vinci à Perwez. Non seulement l’établissement scolaire ouvre enfin un cycle au troisième degré mais il va également proposer un enseignement complètement différent et unique qui met l’élève au centre de toutes les attentions. "On est à un tournant de notre histoire, note Maud André, la directrice de l’établissement. Les enjeux sont importants et, avec l’ouverture du troisième degré, on voulait proposer quelque chose de différent orienté autour des intelligences multiples tout en mettant en avant les capacités des élèves."

Et les futurs élèves du troisième degré ne devraient pas être déçus. Si l’idée est de valoriser l’autonomie des enfants, leur organisation, d’apporter une grande confiance en soi ou encore de leur donner l’envie d’apprendre, c’est le travail de fin d’étude qui attire toute l’attention. "Je tiens à préciser que ce n’est pas un mémoire. Nous parlons d’un chef-d’œuvre de fin d’études, sourit la directrice du collège. Concrètement, l’idée est de mettre en avant les qualités des élèves autour d’une question sur laquelle ils vont travailler pendant deux ans avec le professeur de leur choix."

Une ouverture sur le monde

Une question transversale qui touchera tous les cours, comme les fonctions que l’on peut développer dans les mathématiques, la religion ou encore le français. "C’est vraiment une ouverture sur le monde. De manière plus concrète, l’élève pourra faire une présentation sous la forme qu’il souhaite sans oublier la partie écrite qui, elle, est obligatoire. Nous souhaitions que les élèves soient acteurs de leur apprentissage", conclut Maud André. Elle ajoute que trois options s’offriront aux élèves de ce tout nouveau troisième degré : sciences-maths, sport-sciences et art.